Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Jacob chez Laban, un parcours de foi

18 Mars 2015 , Rédigé par Eric George Publié dans #Bible, #Jacob, #Laban, #foi, #doute

Jacob chez Laban, un parcours de foi

Il est intéressant en lisant un récit biblique de garder en tête la distance entre un auteur et son personnage. Comparer ce que l'auteur dit de Dieu avec qu'en dit le personnage (en ne partant pas du principe que l’auteur pense la même chose que le personnage) ouvre parfois de nouvelles pistes de lecture. Une lecture de Genèse 29 à 31

De la rencontre entre Jacob et son oncle, on se souvient plus facilement de la substitution d'épouse que de l'affaire des troupeaux. Il faut dire que non seulement Cette dernière est moins grivoise mais surtout elle est plus embrouillée. En effet, On voit tout d'abord Jacob contrer la duplicité de Laban à coup de "manipulations génétiques" (Jacob ou la préhistoire de Monsanto) pour ensuite affirmer à ses épouses qu'alors que leur père essayait de le rouler, Dieu lui venait en aide, faisant naître des bêtes tachetées ou rayées selon le salaire qui lui était promis.

Bien sûr, dans cet embrouillamini, on peut percevoir la rencontré de différents récits, mais le résultat final, loin d'être un patchwork incohérent, forme le récit d'un parcours de foi.

Bien que Dieu lui ai promis d'être avec lui lors du songe de Bethel, Jacob n'en est pas si sûr, il avait d'ailleurs déjà exprimé sur ce doute à Bethel "SI je reviens sain et sauf". Chez Laban, Jacob parle de Dieu comme on lui a appris à le faire (c'est lui qui t'a rendu stérile), il utilise son nom pour couvrir ses propres manœuvres, mais finalement, il préfère faire les choses par lui-même, il ne connaît pas ce Dieu.

Il faudra que Rachel vole les idoles de son père, que Laban se lance à la poursuite de Jacob pour que celui - ci découvre finalement par la bouche de son beau - père que Dieu l'avait effectivement gardé et protégé pendant son séjour.

Et pour nous, chrétiens, Dieu n'est-il pas, parfois, qu'un élément de discours, qu'une partie de notre culture ? Ne préférons-nous pas souvent compter sur nos propres forces pour nous rendre compte, après coup, qu'il était intervenu pour nous dans le secret.

Partager cet article

Commenter cet article