Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Persepolis

18 Juillet 2007 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

persepolis2.jpgMarjane est née en 1969, en Iran, sa vie sera marquée par la chute du Shah, la révolution islamique, la guerre contre l'Irak. Dans la bande dessinée Persepolis, elle raconte ses souvenirs, souvenirs d'une fillette et d'une adolescente dont ni le foulard, ni le danger n'auront étouffé l'impertinence. Aujourd'hui, la bd est transposée au cinéma et le passage au grand écran est une réussite. Bien sûr on perdra quelques souvenirs en cours de route, les explications sur l'histoire de l'Iran et la dénonciation du cynisme des pays occidentaux seront réduites à leur stricte minimum. Mais le dessin de Marjane Satrapi passe merveilleusement bien en animation, le rythme est bon (même si, tout comme dans la bd, la periode viennoise est un peu longue à mon goût) et le film suscite constament le rire puis les larmes.
Attention, malgré un graphisme naïf, le film s'adrese plutôt aux adultes et aux adolescents qu'aux enfants. Mais les parès midi pluvieux ne manquent pas ces temps-ci, alors n'hésitez surtout pas à aller découvrir cette vie qui se construit au fil de l'histoire. Et si le film vous a plu, jetez vous sur la bande dessinée (qui en est en quelque sorte, al version longue).
Certain y verront une critique violente de la religion ou de l'intégrisme. Pour ma part, j'ai l'impression que c'est surtout la bêtise, le cynisme et l'ignorance qui sont ciblés.
Et puis j'aime assez l'image de Dieu dans ce film. C'est très secondaire,mais c'ets bien présent. D'abord c'est le Dieu cocon sur les genoux duquel se blotit la petite Marjane qui rêve d'être le dernier prophète, un cocon qu'elle chasse de sa vie, révoltée, trahie, lors de la mort de son oncle Anouch. Puis c'est le Dieu absent. Et pour finir le Dieu qui envoie...
Enfin bref, allez observer la vie quotidienne sous une théocratie fanatique, allez découvrir qu'ACDC, le maquillage et la fête sont autant d'actes de résistance, allez voir Persepolis
.persepolis.jpg

Partager cet article

Commenter cet article