Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La graine et le mulet

8 Janvier 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

lagraine.jpg
Rien n’est jamais acquis à l’homme, ni sa force
Ni sa faiblesse, ni son cœur…
Aragon

Des fois, on résiste à la tentation et c’est bien. Pour mon premier film de l’année, j’avais le choix entre Je suis une légende et La graine et le mulet. A ma droite un bon gros blockbuster à l’américaine, inspiré d’une nouvelle qui m’avait bien marqué en son temps, à ma gauche, un film dont je ne savais rien sinon qu’il était très bien mais un peu long sur la fin… Je suis parti assez décidé à céder à la facilité, les films très bien mais un peu longs, ça serait pour quand je ne tousserai plus. Et puis, arrivé au cinéma, une hésitation : Will Smith devrait survivre encore un peu sur nos écran mais La graine et le mulet, combien de semaines tiendrait-il à l’affiche ? Allez, un peu de courage et le dernier homme sur terre attendra… En plus j’aime bien les ânes, alors…
Pas de chance, le mulet ici, c’est un poisson (je sais, je devrais en manger davantage, ça rend intelligent…). Donc ici pas question de baudet agricole, mais l’histoire d’un vélomoteur qui distribue des poissons puis qui cherche du couscous… En fait, c’est surtout l’histoire d’une famille et d’un projet. C’est aussi, à mes yeux, une belle illustration de l’humanité.
Au début tout va bien, c’est pas parfait certes, ça gueule, ça se trompe, ça se sépare, mais c’est aimant, ouvert, unis. Ça a des rêves, de l’énergie, de la solidarité. Ça n’abandonne pas face à l’adversité, ça invente, ça triomphe…
Et puis finalement non. La crise arrive et le film devient amer. Les petites failles apparaissent être des déchirures profondes, l’ouverture n’est pas si grande que ça, le mutisme est bien pire qu’un trait de caractère un peu agaçant et la solidarité finalement très limitée… Et aucun sursaut d’énergie ne peut rien changer à l’échec, à la faillite du rêve.
Oh, s’il n’est pas bon, il n’est pas monstrueux cet humain… Mais il est tellement faible, pathétiquement, désespérément faible que si vraiment il était seul, malgré toute sa fierté,  malgré toute son énergie, les choses ne pourront décidément que mal finir…

Enfin, c’est ma lecture. Mais ne vous y trompez pas, La graine et le mulet est un très beau film. Et pas sombre, juste humain… un grand merci donc à mes paroissiens et à ma maman qui me l'on fait mettre dans la balance... Et si vous ne l'avez pas vu, un conseil : laissez Will Smith attendre un peu…

Partager cet article

Commenter cet article

Bashô 09/01/2008 13:29

"Je suis une légende" est sans aucun doute une des meilleures nouvelles de SF; mais je ne pense pas aller voir Will Smith, je crains être déçu par l'adaptation. La fin de l'histoire est très forte mais est-ce dans la logique d'un blockbuster?