Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'aujourd'hui de la création

26 Janvier 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théolivres

aujourdhuicr--ation.gif
Le mot aujourd'hui est dans le titre car il est essentiel dans notre lecture (...) La Torah ne parle pas d'hier mais d'aujourd'hui, elle ne donne pas un enseignement sur le passé mais sur l'actualité. Un passage du deutéronome commence ainsi : Aujourd'hui, Dieu t'ordonne de mettre en pratique ces lois et ces coutumes. Le commentaire s'interroge sur le mot aujourd'hui : est ce à dire qu'avant ce texte il n'était pas nécessaire de suivre Dieu ? Voici comment il faut le comprendre : Moïse dit à Israêl : la Torah doit vous être si chère que chaque jour doit être pour vous le jour même de la révélation. Le premier chapitre de la Genèse ne nous dit pas ce qui s'est passé il y a 6000 ans (selon le comptage de la Bible) ou quinze milliards d'années (selon les estimations des scientifiques), il parle de ce qui se passe aujourd'hui. C'est aujourd'hui que Dieu sépare le jour de la nuit, le ciel de la terre, et les continents des océans.
A Nouis
Chic ! Un nouveau commentaire sur les récits mythiques de la Genèse (j'appelle ici "récits mythiques" les épisodes allant de la création à la tour de Babel (en fait Nouis va jusqu'à l'appel d'Abram mais comme dans ce dernier cas, il se concentre plus sur les midrashim de l'enfance du patriarche que sur le texte biblique, je reste aux textes mythique)). En fait, L'aujourd'hui de la création ne propose pas une exégèse classique de ces textes. On n'y trouvera pas d'approche historico-critique, structurale, psychanalytique ou que sais-je encore... On n'y trouvera pas non plus une analyse globale de ces textes, mais au gré des légendes rabbiniques, des flashs qui suscitent la réflexion, nous montrant combien ces récits font écho dans notre vie et combien le moindre détail peut être riche de sens . Une mine d'idées à creuser, de pistes à explorer pour le prédicateur, le blogueur théologien et, en général, pour tous ceux qui veulent trouver dans la Bible un stimulant à une pensée fermement ancrée dans notre réalité. Les récits bibliques nous parlent de nous bien plus certainement que n'importe quel traité. Et parce qu'ils ont compris qu'il est vain de vouloir y trouver une cohérence trop stricte, une vision globale trop carrée que pour commenter ces récits, les rabbins ont choisi d'autres récits. Nouis nous fait entrer dans une étude du texte qui n'a rien de poussiéreux et de rigide mais qui s'avère pétillante, pleine d'humour, de fantaisie mais aussi de rigueur et de profondeur.
Au chapitre des regrets, la conclusion qui donne l'impression de vouloir enfermer ce foisonnement dans une cohérence plus académique. Et puis, s'il est bon de rappeler que le premier testament appartient d'abord au judaïsme, et sans oublier les racines juives du christianisme, il me semble que Nouis passe un peu trop sous silence la différence profonde entre la théologie juive et la théologie chrétienne. Enfin, on verra si l'impression se confirme avec L'aujourd'hui du salut qui applique la même méthode à l'épître aux Romains.
En attendant, L'aujourd'hui de la création m'a soufflé l'idée de 2 cycles de prédications... Prochainement sur vos écrans donc...

A Nouis. L'aujourd'hui de la création. Les bergers et les mages

Partager cet article

Commenter cet article

Jean Sébastien 16/02/2008 23:13

Bonjour,
Je viens d'assister à un enseignement d'Antoine Nouie dans mon église et me suis permis de lui parler de votre Blog (en bien)
Cordialement
Js