Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

En vrac

3 Avril 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

Je suis un peu paresseux ces temps-ci, non ?
Et pourtant y en a des choses en cours de rédaction (deux prédications de retard des considérations sur Einstein et les abeilles, au moins une note de lecture, un lien entre Kierkegarard et Eddy Mitchell et plusieurs réponses à des commentaires qui les méritent)
Allez, pour vous faire patienter deux, trois petites choses en vrac

Rien d'intelligent à dire sur les JO, la Chine, le Tibet, le boycott ou pas (hormis que si je relis une fois un article du Monde qui parle de boycottage, je m'énerve). Je me rappelle un de mes profs évoquant ses souvenirs d'étudiant en théo à l'époque de la guerre d'Algérie. Le débat faisait rage alors à la fac pour savoir s'il fallait partir comme aumonier ou refuser. Et en susbtance, il disait les deux camps avaient d'excellentes raisons dans leurs choix, ils n'avaient tort que quand ils affirmaient que l'autre camps faisait le mauvais choix... Face à une situation qui réclame notre engagement, faire un choix, le défendre et pourtant savoir reconnaître que d'autres choix sont tout aussi respectables...

Après le pataquès des municipales ébroïciennes, je prie pour les hommes et les femmes politiques plus que jamais. Je n'idéalise pas le monde politique, je me doute bien que derrière la dimension de service, il y a toujours aussi une soif de pouvoir. D'ailleurs pour tout vous avouer, les soirées électorales sont un peu mon match de foot télévisuel : je suis de parti pri, je salue les bonnes réparties de mon équipe, me désole de celles du camps adverse, je hurle sur les coups francs, etc. (je sais bien que la politique ne devrait pas être un specatacle, mais franchement, je ne crois pas qu'on puisse attendre d'une soirée électorale d'être de haut-vol, alors...) Mais pour revenir à Evreux, je n'aurais pas cru possible que l'on puisse pendant et surtout après des élections atteindre ce tel niveau de mesquinerie et de coup bas (et ce à droite comme à gauche). Et du coup, je prie pour les hommes et les femmes qui sont blessés dans ces jeux pleins de fiels, je prie pour ceux qui se déshumanisent dans cette course. Je prie pour qu'ils sachent conserver leurs convictions, leurs engagements. je prie pour que nous sachions les accompagner dans leur humanité même quand ils se plantent, plutôt que de prendre un plaisir pervers à nous indigner devant la corruption...

Pédophile, chomeur, consanguin, Bienvenu les Ch'ti... En fait, je devrais prier aussi pour les supporters... Je suis content que tout soit fait pour que les auteurs de cette banderolles soit punis. Mais je m'étonne un peu que les défenseurs de la liberté d'expression ne soit pas montés au créneau. Serait-on en train de comprendre que l'insulte n'est pas de l'humour ? Ou bien les croyants seraient-il la dernière catégorie de personne qu'on devrait avoir le droit d'insulter en toute liberté ? En même temps, nous autres (nizôt' ?)chrétiens, on ne devrait pas trop s'en plaindre, on était prévenus (cf. Matthieu V, 17)

Tiens, en parlant de ch'ti, note pour plus tard, je n'irais plus en Conseil Régionnal ou en pastorale sans avoir vu la dernière comédie à la mode !!! 6 heures de réunion à ne pas comprendre les fines allusions des uns et des autres.... Depuis la lacune a été comblée, mais j'en ferais sans doute pas une lecture théologique...

Partager cet article

Commenter cet article