Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Barth et l'être de l'homme en Jésus Christ. Introduction

1 Mai 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théolivres

Promis, je tâche de revenir du synode avec quelques articles  (par exemple en ayant achevé ce qui sont en cours) en attendant je vous laisse en de bonnes mains... (oui, en lisant Barth je m'aperçois que je suis beaucoup, beaucoup plus barthien que je ne l'aurais cru)

On ne peut parler de l'homme nouveau qu'en fonction de la situation du chrétien, c'est à dire de son être particulier en Jésus-Christ. En effet, c'est pour le chrétien que cet être est objet d'expérience et de connaissable. Le chrétien sait qui est Jésus Christ, il sait qu'en lui Dieu a réconcilié le monde avec lui même, et par conséquent il connaît l'être de 'homme nouveau en Christ. Il peut donc en rendre compte à lui même et aux autres, en porter témoignage. Dieu a accordé à tous les hommes la grâce d'être en jésus Christ ; seulement on ne saurait attendre de tous les hommes qu'ils connaissent Jésus Christ, et donc leur être véritable caché en lui, ni qu'ils soient capables d'en rendre compte. nous ne devons cependant jamais perdre de vue que ce qu'il faut dire d'abord du chrétien comme tel a une valeur universelle, parce qu'il faudrait aussitôt l'affirmer de tous les hommes s'ils connaissaient Jésus-Christ et ce qu'ils sont en lui. Les chrétiens existent dans ce qui doit être décrit pratiquement comme leur être particulier, uniquement à titre exemplaire ; uniquement en ce sens qu'ils sont les représentants et les précurseurs de tous les autres hommes, dont on ne peut dire qu'une seule chose avec certitude, tant que leurs yeux, leurs oreilles et leurs coeurs n'ont pas été ouverts ; c'est que la grâce d'être en Jésus-Christ leur est accordé et leur appartient à eux aussi (...) L'être de l'homme réconcilié avec Dieu en Jésus Christ possède trois aspects clairement distincts, que nous désignons provisoirement par les notions de foi, d'espérance et d’amour (...)

Karl barth. La dogmatique. §58. 2

Partager cet article

Commenter cet article

marie 04/05/2008 15:06

Les Chrétiens comme "sacrement",  signe visible d'une grâce invisible … mais offerte à tous …C'est en vivant "sous la Grâce", dans l'Esprit que nous deviendrons "efficaces" et que nous pourrons révéler, dévoiler, laisser transparaître véritablement Dieu Cordialementmarie