Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Torah, Bible, Coran, livres de parole

21 Février 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

D'ordinaire, je n'aime pas beaucoup les expositions littéraires : elles sont souvent austères, et puis, un livre n'est pas fait pour être mis sous vitrine. Mais quand la Bibliothèque Nationale lance une exposition  sur les livres fondamentaux des 3 monothéismes, il m'est difficile de rater l'occasion.

 

 

L'exposition est belle, dense et bien documentée. Après une introduction commune aux 3 religions abrahamiques, le visiteur peut entrer dans le détail de chacune. Un seul Dieu, 3 révélations, plusieurs livres (eh oui ! La Bible (juive ou chrétienne) est une bibliothèque et le Coran s'accompagne de la Sunna) et des modes multiples de relation au texte...

L'exposition n'est pas exhaustive mais, à travers l'objet livre, elle donne une image intéressante de ces différences de relations au texte. Des Corans superbes témoignent de la dimension artistique de la spiritualité musulmane. Les Bibles polyglottes reflètent le grand débat chrétien et humaniste autours des questions de traduction. La pensée rabinique s'exprime à travers la géométrie d'un Talmud médiéval. Bien sûr, la datation, vieille d'au moins 30 ans, des textes bibliques, a de quoi faire sourire le connaisseur (soucieux, sans doute, de ne heurter personne, les auteurs ont été captifs de leur neutralité bienveillante) Bien sûr, les techniques modernes de l'exégèse chrétienne sont à peine évoquées comme si le temps s'était figé depuis les débats de la renaissance.

 

Mais, l'intérêt est ailleurs. A travers les différentes formes (classiques ou bizarreries) d'un objet, le livre, l'esprit des grandes religions monothéiste est saisi. Rien ne m'a fait bondir concernant le christianisme et sur le judaïsme et l'Islam, j'ai appris des choses.  

 

Et puis, le caractère fascinant de la révélation scripturaire est bien rendu. Contrairement à la parole, l'écrit est intemporel : il est au delà de l'espace et du temps, il échappe à la culture dont il est né. Il m'oblige à le faire mien, à l'interpréter. Contrairement à la parole, le texte est figé. Il me rappelle que, toujours, je lui suis étranger, incapable de me l'accaparer totalement. Le texte se donne, mais il reste insaisissable.  Il me rend libre mais il garde sa propre autonomie.

Le site de l’exposition Torah Bible, Coran, livres de parole

Partager cet article

Commenter cet article

chaque homme 21/02/2006 20:22

Ton compte rendu donne envie de courir vers cette exposition. En tant que protestant, si je crois que la parole de Dieu est attestée dans la Bible, je ne crois pas qu'elle y soit enfermée. Alors d'autres Ecritures( coraniques  par exemple) ont reçu aussi du souffle.
Chaque homme