Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Libertad !

25 Février 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

A quoi sert une chanson, si elle est désarmée ?

 

Un concert pour la libération des séquestrés, cela peut paraître futile, voire dérisoire. Inutile en tout cas... On le sait bien que ce sont des manœuvres politiciennes et diplomatiques, pas des chansons, qui délivreront les kidnappés de Colombie et du monde.

Et pourtant, aussi inutile, aussi futile qu'il soit, ce soir-là, ce concert était doublement nécessaire. Nécessaire pour faire reculer l'oubli, nécessaire pour faire avancer l'espoir.

Oui, ce soir là, l'oubli a fait un pas en arrière. Le nom célèbre d'Ingrid Bétancourt a servi de projecteur pour éclairer des noms et des visages moins connus : ceux de Clara, Rojas Marc Beltra, de John Pinchao, de Alberto Quintero, de Erasmo Romarin et tant d'autres, trop d’autres. Rappeler ces noms, les faire connaître est une urgence. C'est ce qui les raccroche à nous, ce qui les tient en vie. Rappeler ces noms, les faire connaître est une urgence. C'est ce qui les raccroche à nous.

Faire reculer l'oubli, c'est aussi faire avancer l'espoir. Nous souvenir d'eux, c'est pousser les politiques, ceux qui peuvent, faire tout ce qui est en leur pouvoir pour les libérer. Nous souvenir d'eux, c'est dire à leur ravisseurs que la vie humaine a un prix.

Un concert contre l'oubli, un concert pour faire savoir. Ce  soir, l'humanitaire était facile. A présent que la musique s'est tue et que les projecteurs sont éteints, il nous incombe de continuer à nous souvenir et à notre tour de colporter leurs noms : Ingrid, Clara, Marc, Javier, ...

A Renaud et à ses amis artistes qui se sont engagés, aux membres de l'association et à tout ceux qui rendent cet espoir, cette solidarité possibles, je veux dire "Merci : vous n'avez pas travaillé en vain. Grâce à vous, nous n'oublierons pas.

Aux otages, à leurs familles, je veux dire : "Tenez bon ! Nos prières vous accompagnent"

Nous ne serons libres que quand ils le seront.

Partager cet article

Commenter cet article

Eric 28/02/2006 08:44

J'ai oublié de préciser que j'avais écrit cette note suite au concert Libertad à Rouen, le 23 février, et de remercier Max Dubois qui, le premier, a attiré mon intention sur ce concert