Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un messie mécanique

1 Septembre 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

Il nettoie le monde de la souillure de l'humanité
Où il passe, il bouscule les conventions et les habitudes.
Il ouvre les yeux de ceux qui sont aveuglés et il rétablit la relation entre les hommes.
Il relève l'humanité.
Il meurt et il ressuscite.
Il fait tout ça sans violence, par amour et par fidélitè.
En plus sa copine s'appelle Eve, ce qui fait sûrement de lui un nouvel Adam...
Les studios Pixar nous présentent une nouvelle figure messianique


P.S. Bon, l'humanité collabore un peu trop à son salut, mais tout le monde n'a pas eu la chance d'avoir des réalisateurs calvinistes.

Partager cet article

Commenter cet article

casper 01/09/2008 17:14

Au sortir de ce film je me suis demandé si effectivement il pouvait avoir du succès outre atlantique. Critique de mode de vie, salut obtenu par la désobéissance, apologie du désordre contre un ordre défini, mise en face de nos propres contradictions,… : tous ces éléments déclenchent généralement une hostilité de la part du consommateur qui est finalement la cible de ce qu’il voit !
Il n’empêche que dans ce film le créateur est finalement un petit robot détraqué qui avec Eve va créer un nouveau monde. L’arche monde fait finalement figure d’arche de Noe. A ce sujet la critique du monde normalisé de l’arche de Noe conduite par un pouvoir finalement totalitaire dans son intolérance du non normatif est d’une pertinence et d’un symbolisme à méditer.
Ce film est une merveille de poésie et de pistes à creuser dans une multitude de thèmes : relation humain/inhumain, ordre/désordre, liberté/totalitarisme, sentiment/raison, développement inidividuel/ développement communautaire, norme/liberté, pouvoir/puissance, …
Hélas j’y vois finalement derrière la fin heureuse du film en réalité une catastrophe : car finalement le retour d’une société de vie terrestre repose sur le fait que l’arche de noe reste suffisamment en orbite pour que l’inattendu survienne qui permette le retour non programmé. Helas si on considère l’énergie au sens large comme source de tout produit et les déchets non réutilisables, je doute qu’un vol commercial de 6 mois ait embarqué suffisamment de matière première pour tenir en orbite jusqu’à ce que le messie ne vienne finalement !
Film pour les enfants ? Je ne crois pas d’ailleurs les enfants dans la salle n’ont ri que pendant les 30 premières minutes du film. Film noir plutôt !
De fait tout dans ce film fait froid dans le dos jusqu’au sauvetage final. Le fait que le sauvetage final ne soit pas possible pour raison économique et énergétique rend le tout encore plus dramatique… On avait parlé des films écologiques de Miyazaki, voici les films militants de Pixar ! Reste à souhaiter maintenant que le messie biblique fasse rapidement son apparition !

Eric George 06/09/2008 11:54


Houlà, c'est pousser l'analyse bien plus loin que je ne l'ai fiat. Moi, je me suis contenté de remarquer : tien !? encore une figure messianique