Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Avec modération

19 Novembre 2008 , Rédigé par Eric George Publié dans #Actualité ecclesiale

Au moment où elle confesse sa foi au Dieu souverain et au Christ sauveur (...)

Art. 27 : Le modérateur, après consultation des vice modérateurs et, si nécessaire, du conseiller juridique de l’E.R.F., prend les initiatives utiles à la bonne marche des débats, dans le cadre de la Discipline et du présent règlement.
Art 28. Les séances sont présidées par le modérateurs, ou par celui des vice modérateurs qu’il désigne. Le président de séance dirige les délibérations, fait observer la discipline et le présent règlement. Il ne doit pas faire état de son opinion personnelle sur le sujet en discussion, mais il lui appartient de veiller, au cours des discussions ou avant les votes, à ce que soient présentés au synode les enjeux du débat.


Quelques états d'âme d'un modérateur au synode régional.
Jour 1. Vendredi soir
Le synode s'annonce pluvieux. Tant mieux, ça évitera que les délégués se dispersent trop pendant les poses. Surtout que l'emploi du temps me paraît serré.
Les premières impressions, avant même l'ouverture du synode, c'est les copains qui s'amusent de mon inhabituelle cravate (la cravate est on ne peut plus classique, c'est le fait que je la porte qui est inhabituel). Je suis le premier à dire gue l'Eglise est plus qu'un cercle d'amis, mais j'aime qu'elle soit aussi cela...
Bien sûr, j'ai oublié de prendre la discipline (que j'ai pourtant un peu potassée). Heureusement, le président me remet l'extrait concernant le synode. Tout y est (je risque fort de vous en présenter un point ou deux plus tard.).
Une fois lue "La déclaration de foi", le grand jeu est lancé. Ce soir, l'inattendu ne s'est pas joué pas à la table de la modérature, mais plutôt en coulisse : différents invités me demandent de leur donner un temps de parole. J'avais déjà fait remarquer pendant la mise au point de l'emploi du temps que 2 fois 30 minutes, c'était court pour les 8 invités que le Conseil Régional souhaitait faire intervenir. D'un autre côté, si on invite quelqu'un, il me paraît bon de l'entendre. Si cela n'empiète pas sur le temps des débats, j'essayerai...
Jour 2 : Samedi soir
Brouf ! Je me disais aussi que c'était  trop calme... Bon, par où je commence ? Peut-être avec un petit mot sur le temps acordéonesque d'un synode : on voit une séance se terminer 30 minutes après la fin de la pause qui la suit, on accorde 10 minutes de pause et on finit avec 25 minutes d'avance...  Heureusement  qu'il y a des délégués plus rompus que moi aux arcanes du fonctionnement synodal : j'ignorais que le modérateur était à ce point maître du temps, tant qu'il ne rajoute aucun point non prévu par l'emploi du temps. Vingt minutes de plus donc sur le projet "Eglise Unie". C'est pas du luxe.
Mais le grand bazar, ça a été ce soir après le repas. Scandale : les rapporteurs n'ont pas tenu compte du travail des groupes de l'après midi dans leur texte final ! Du coup, 30 minutes d'interventions agressives sur fond de brouhaha au lieu de parler du texte... Autour d'une table de jeu, rien ne m'agace autant que de voir quelqu'un écouter l'explication des règles d'une oreille distraite autant qu'impatiente, pour lancer en cours de partie : "Ah mais ça, tu l'avais pas dit". Ben là, c'est un peu pareil : la veille, les rapporteurs avaient présenté leur méthode de travail. Ils avaient dit que les travaux de groupe serviraient à tester le texte d'orientation sur des points concrets, qu'ils pourraient éventuellement révéler des inadéquations et des lacunes. Mais aussi que ces travaux seraient restitués en annexe du cahier post-synodal comme boîte à outil pour les Eglises locales et non pas en assemblée plénière... Transformons cet agacement en responsabilité : en tant que modérateur, j'aurai sans doute dû m'assurer hier que le synode avait bien intégré et acceptait ce qu'impliquait la méthode de travail... A noter pour plus tard...
De mon côté, au moins une erreur et une faute, ce soir. L'erreur c'est d'être resté seul : j'aurai dû être entouré d'au moins un des vice modérateurs. La faute c'est d'avoir laissé parler cette déléguée qui s'est emparée du micro pour couper la parole à la rapporteuse. Bon, rétrospectivement sa prise de parole n'a sans doute pas été une mauvaise chose. Mais sur coup là, j'ai mal fait mon boulot... Enfin, on ne va pas épiloguer, on verra bien comment se passera le vote sur le texte demain... Je vais quand même bien potasser les règles d'adoption d'un texte (disjonction, suppression, amendements, addition...)
Jour 3 Dimanche après-midi
Ben voilà, finalement tout s'est bien passé. Juste une demande d'amendement pour le texte d'orientation ce qui a permis de prolonger un peu le débat sur le projet d'Eglise unie. Dommage en revanche qu'on est perdu tant de temps sur la mise en forme du voeu Cimade : j'espérai un peu pouvoir donner la parole à un dernier invité.
La prochaine fois..
Merci à notre aumônier pour sa prédication sur le temps, particulièrement précieuse à qui vient de passer 36 heures les yeux rivés sur une horloge.

Voilà, vous l'aurez deviné, j'ai fait ce que je pouvais (avec pas mal de timidité, de nervosité et un brin d'humour) et je me suis amusé... Je ne suis pas certain de parvenir ainsi à vous faire entrer dans les arcanes synodales et je crains que tout cela paraisse bien loin des préoccupations de la foi. Pourtant,  je suis très fier de ce système de fonctionnement et je suis persuadé que l'Eglise se vit là aussi, dans cette organisation toute humaine mais vraiment habitée par une parole qui la dépasse.

Je déclare close la 40 session ordinaire du Synode Régional de l'Eglise Réformée, région Nord Normandie
.

Partager cet article

Commenter cet article