Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mercredis de Calvin (5) Les images

4 Février 2009 , Rédigé par Eric George Publié dans #Citations

Au cours de cette année Calvin, un passage hebdomadaire du Réformateur de Genève commenté, ou pas, par votre serviteur… Je ne suis absolument pas un spécialiste de la pensée de Calvin, il est possible que je dise des bêtises, mais c’est un auteur que j’aime bien lire

Je sais bien que cela est tenu comme un commun proverbe : Que les images sont les livres des idiot. Saint Grégoire l’a aussi dit, mais l’Esprit de Dieu en a bien prononcé autrement, en l’école duquel si St Grégoire eût été pleinement enseigné, il n’eût jamais parlé tel langage. Et quand Jérémie dit que c’est une doctrine de vanité (Jer X, 3) et Habacuc, que l’image de fonte est un docteur de mensonge (Hab. II, 18), nous avons à recueillir de là une doctrine générale : tout ce que les hommes apprennent de Dieu par les images et frivole et même abusif. Si quelqu’un réplique que les prophètes reprennent ceux qui abusaient des simulacres à superstition mauvaise, je le confesse ; mais je dis d’autre part ce qui est patent et notoire à chacun, qu’ils condamnent cependant ce que les papistes tiennent pour maxime infaillible : à savoir que les images servent de livres. Car ils mettent tous simulacres à l’opposite de Dieu, comme choses contraire, et qui ne se peuvent nullement accorder. De fait, aux passage que j’ai allégué, ce point est couché comme résolu : comme ainsi soit qu’il n’y ait qu’un seul vrai Dieu que les juifs adoraient, que toutes figures qu’on fait pour représenter Dieu, sont fausses et perverses, et que tous ceux qui pensent connaître Dieu par ce moyen sont malheureusement déçus. Bref, s’il n’était ainsi que la connaissance qu’on pense avoir de Dieu par les images fût menteuse et bâtarde, les prophètes ne les condamneraient pas ainsi sans exception. Pour le moins, j’ai ceci gagné, qu’en disant que ce n’est que mensonge et vanité de vouloir figurer Dieu par images visibles, nous ne faisons que réciter mot à mot ce que les prophètes ont enseigné.
Institution  Livre I §11. 5

Je ne suis pas tant scrupuleux de juger qu’on ne doive endurer ni souffrir nulles images ; mais d’autant que l’art de peindre et tailler sont don de Dieu, je requiers que l’usage en soit gardé pur et légitime, afin que ce que Dieu a donné aux hommes pour sa gloire et pour leur bien, ne soit perverti et pollué par abus désordonné ; et non seulement cela, mais aussi tourné en notre ruine. Je n’estime pas qu’il soit licite de représenter Dieu sous forme visible parce qu’il a défendu de le faire, et aussi parce que sa gloire est d’autant défigurée et sa vérité falsifiée (…) Quant à ce qu’il est licite de graver ou peindre, il y a les histoires pour en avoir mémorial ; ou bien figures, ou médailles de bêtes, ou villes ou pays. Les histoires peuvent profiter de quelque avertissement ou souvenance qu’on en prend ; touchant le reste, je ne vois  point à quoi il servirait sinon à plaisir.
Institution Livre I §11. 12


Deux extraits qui résument pas mal la relation de Calvin avec les images. des images d'accord mais à condition qu'elles ne soient pas adorées et qu'on ne prétende pas qu'elles puisse être porteuses d'un enseignement sur Dieu.

Partager cet article

Commenter cet article