Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Endiablé

18 Mai 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

Amateur de comédies fines et subtiles, s'abstenir : ici, on a du lourd de lourd. Endiablé est une nième variation sur le mythe de Faust, une nième comédie fantastique américaine aux gags souvent gras . Mais bon, moi j'aime bien.

 

 

 

Pour séduire celle dont il est secrètement amoureux, Elliot Richards vend son âme au diable en échange de 7 souhaits. Une intrigue prétexte à une suite de sketch. Brendon Fraser cabotine en s'amusant, Elizabeth Hurley campe un diable euh... diablement sexy et le résultat est plutôt drôle.

Bien sûr tout se termine sur une conclusion bon enfant et un discours un peu trop humaniste à mon goût. Mais il y a quand même une conception de la tentation que j'aime bien : c'est sur notre incapacité à nous accepter tels que nous sommes et notre soif de reconnaissance que joue le tentateur. Et puis il y a aussi une très jolie réplique de Dieu (au taulard black, comme c'est original et osé ! (merci de lire ce commentaire sur un mode ironique)) : "le diable essaye de t'arnaquer, c'est sa nature mais tu ne peux pas lui avoir vendu ton âme : elle n’est pas à toi…" Et ça c’est bien plus profond et moins humaniste qu’il n’y paraît… Quand on parle du salut, aux chiottes le libre-arbitre ! (si on veut bien me laisser emprunter cette expression triviale aux supporter de tout poil)

Partager cet article

Commenter cet article