Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La religion la plus cool ?

8 Juin 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Petite théologie pas très sérieuse

"Wow, de toutes les religions qu'on a vu jusqu'à maintenant, vous êtes vraiment la plus cool !" s'exclame une étudiante de l'Ifsid à la fin de mon exposé.

C'est vrai que nous posons peu de règles "corporelles", que nous nous préoccupons somme toute assez peu de l'alimentation, de la sexualité et que nous ne parlons pas en termes de pureté ou d'impureté. C'est vrai aussi que dans mon  intégrisme, j'ai une tendance forte à refuser tout discours moraliste ou légaliste. Mais comment faire comprendre à quel point cette liberté est exigeante ? A quel point, elle n'est, justement, pas cool ... Parce que, bien souvent, ce qu'on attend d'une religion, c'est de poser des valeurs, des règles, des repères. Or, poser des règles, émettre des jugements, dire aux gens ce qu'il faut croire, ce qu'il faut faire, ce qu'il faut penser, ma lecture de l'Évangile me l'interdit. Faire ses propres choix, c'est être libre bien sûr mais c'est aussi assumer pleinement les conséquences de ces choix qui, s'ils sont tous permis, ne sont pas tous bons.

Comment expliquer à quel point le dogme est plus confortable que le travail d'interprétation et de confrontation aux textes? Qu'il est plus facile de réciter une doctrine que d'oser un témoignage individuel ?

Je suis heureux que ces étudiants aient reçu mon discours comme une approche inattendue, qu'ils aient perçu que religion et liberté peuvent aller de paire. Mais comment dire, autrement que par l'expérience, l'exigence de cette liberté et le coût de cette grâce. Une exigence et un coût qui, en dehors de la conversion, seront toujours  vécus comme loi. En revanche, je crois que Dieu me donne d'aimer et que cet amour change ma vie et me coûte parfois. Mais ce que je fais par amour, je le fais librement quoique celà me coûte.

 

 

 

 

Partager cet article

Commenter cet article

Anna 21/07/2006 09:43

"la religion la plus cool"; après tout, c'est dans l'air du temps. La mondialisation concerne aussi la religion; celles-ci se doivent désormais d'être attractives: "Venez dans ma paroisse, on y lave plus blanc que blanc". D'ailleurs, en Amérique du Sud, notamment au Brésil, la concurrence est rude entre les évangélistes et la hierarchie catholique, sans compter la Chine et l'Inde avec leur deux milliards de fidèles potentiels!!
Je ne pense pas qu'il y ait une religion plus "cool" qu'une autre, certaines formes de protestantisme aux USA sont être très inquiétantes et se rapprochent davantage des mouvements sectaires (mais quid en réalité de la distinction secte et religion?), et le catholicisme comme l'orthodoxie ont aussi des travers très marqués. Et puis après tout, pendant plusieurs siècles, l'islam a aussi été une religion très "cool" avec une civilisation brillante jusqu'à ce que les religieux s'enferment dans une interprétation littérale du Coran.
Tout dépend en réalité des fidèles ou aussi ... des pasteurs. Ce sont eux qui sont "cool" ou non dans l'expression de leur foi. Vous me direz peut être que je suis athée et qu'en tant que tel, je relative trop mais tous les athées ne sont pas toujours "cool" non plus, loin de là.
Mathieu se demandait si les athées ne le sont par "confort'". J'avoue ma perplexité. Déjà, pour se dire athée, il faut en arriver à la conclusion que Dieu "n'est pas", ce qui est déjà pas si mal. Je me demande même si certains croyants se posent eux-même la question, le rite est parfois plus important que la foi.
Le fait de déclarer une appartenance religieuse n'implique pas nécessairement un grand intérêt pour les questions théologiques ou métaphysiques. Je dirai même que c'est l'athée qui vit dans une situation permanente d'inconfort; quand la situation est difficile, pas de Dieu, de prophète à qui se raccrocher. La foi est souvent bien plus confortable à certains égards.

Eric George 21/07/2006 12:44

Eh bien justement, j'ai l'impression que pour être attractive ,une religion doit poser des normes, des repères. Les religieux qui ont le plus de succès actuellement sont souvent ceux qui posent le plus de règles morales. A mon avis la liberté du message de l'évangile (et la responsabilité qu'elle entraîne) fait bien plus peur que les chemins de vertus proposés. Personnellement, je crois que la foi telle que la conçoit l'Eglise Réformée implique un perpétuel questionnement théologique et métaphysique et est donc très loin d'être confortable. Mais c'est vrai que la paresse intellectuelle guette chacun et que, parfois, la religion ouvre une voie royale

Matthieu 16/07/2006 23:03

C'est marrant cette idée de croire que les religions empêcheraient de penser... Je trouve au contraire que s'affirmer croyant dans le monde actuel nous met inévitablement en position d'avoir sans cesse à "rendre compte de l'espérance qui est en nous".
Et n'y a-t-il pas au contraire de nombreuses personnes athées qui le seraient plus par "confort" que par véritable conviction, tout simplement parce que cela leur éviterait précisément d'avoir à se poser les vraies questions?
J'en connais ainsi des tas qui s'empêchent ainsi de penser et réfléchir. Et je puis vous assurer que ce ne sont pas des croyants...

Eric George 18/07/2006 19:21

Avoir des convictions et penser n'est pas forcément la même chose, certains préfèrent souvent répéter des formues toutes faites que d'oser une réflexion personnelle. De plus il est malheuresement indéniable que les religions se sont souvent opposés à toute remise en cause de leur système de pensée. Mais je suis entièrement d'accord avec vous pour dire que la religion est loin d'avoir le monopole de la paresse intellectuelle  :o)

Céline 15/07/2006 18:30

J\\\'ai quand même tempéré par un "la plupart du temps" ;-)Je pense que ça varie pas mal selon les interprétations, et aussi selon les différentes religions (il me semble que dans ce domaine, l\\\'Islam fait très fort : quoi manger, comment s\\\'habiller, et même comment redistribuer l\\\'héritage... Evidemment, ça facilite la vie de ne pas avoir de choix à faire. Ca la rend aussi moins belle, moins forte )Bises à toi, super-pasteur (et ça je ne tempère pas ! :-D)

Eric George 16/07/2006 05:51

J'avais bien noté le "la plupart du temps". En fait, on n'est pas loin d'être d'accord. Seulement je déplacerais un peu le problème. J'ai parfois l'impression que des gens se tournent vers la religion pour ne pas avoir à penser (ils sont même déçus quand on leur dit de faire leurs choix) et c'est vrai que la tentation est forte pour les religions de vouloir "satisfaire la clientèle" sur ce point... C'est aussi pour ça que je fais une très grosse différence entre religion, foi et Evangile... Ceci dit, il me semble que ce phénomène ne touche pas seulement les religions, certaines idéologies font la même chose, ainsi que toute une vision du divertissement, non ?

Céline 19/06/2006 14:40

C'est bien ce que je reproche aux religions, la plupart du temps, elles évitent (empêchent...) d'avoir à penser... Je ne vois pas en quoi ça pourrait faire avancer le monde...Alors toi y a pas à dire t'es "le plus cool" des pasteurs ;-)

Eric George 19/06/2006 17:58

Pour la première partie, c'est assez sévère en fait, dans chaque religion, je pense qu'il y a une partie dogmatique (plus portée à dire voilà ce qu'il faut croire) et une partie libérale (plus portée à remettre le dogme en question)... D'ailleurs, même les tenants du dogme ne refusent pas de penser, chauqe religion a apporté son lot de grands penseurs. Mais c'est vria que malheureusement, certains abordent la religion comme quelque chose qui les exempte de la responsabilité de penser...
Pour la deuxième partie de ton message, en revanche, je suis tout à fait d'accord, je pense même que je vais en faire part à mes paroissiens et à mes collègues :op