Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un certain juif Jésus. Les données de l'histoire

15 Juin 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théolivres

Pour illustrer ce qu'implique une recherche historique sur Jésus et la distinguer d'une recherche théologique, je propose d'imaginer un "conclave non papal" : un catholique, un protestant, un juif et un agnostique, tous historiens honnêtes bien au fait des mouvements religieux du Ier siècle, se retrouvent enfermés dans les entrailles de la bibliothèque de la Harvard Divinty School, soumis à un régime alimentaire spartiate et interdits de reparaître à l'air libre avant d'être parvenus à élaborer un document consensuel sur Jésus de Nazareth. L'une des exigences de base de ce document serait qu'il soit fondé sur des sources et une augmentation purement historiques; Ses conclusions devraient être ouverte aux vérification de toute personne sincère utilisant les moyens de la recherche historique moderne (...) (Un tel document) ne pourrait avoir la prétentionde présenter une interprétation complète, et encore moins ultime et définitive, de Jésus, de son oeuvrer et de ses intentions. Cependant il nous fournirait au moins un terrain d'entente reconnu comme intellectuellement respectable et un point de départ pour le dialogue entre gens ayant une foi différente ou pas de foi du tout...

Tome I : les sources, les origines, les dates

En ce moment, vouloir retracer la biographie de Jésus, c'est plutôt à la mode. Mais ces 4 pavés à la couverture rouge vif  attirent l'attention. Par leur volume d'abord. En effet, une biographie de Jésus en 4 tomes de 500, ce n'est pas si courrant. Ensuite par leur auteur : John P. Meier est, entre autres, docteur en science biblique et président de l'association biblique catholique des États Unis. Bref, plus un spécialiste réputé qu'un auteur à la recherche d'un sujet à la mode. Et en effet, plus qu’un livre à succès, échafaudant toutes sortes d’hypothèses plus ou moins crédibles, Un certain juif Jésus est une recherche universitaire bien documentée et argumentée. Meier explique sa démarche, cite ses sources, expose ses arguments, tout en conservant l’attitude prudente qui sied à l’historien et rappelant à maintes reprises l’adage « toute affirmation gratuite peut être contredite gratuitement »

Bon, un pavé érudit, argumenté et prudent, loin de toute hypothèse fracassante et affirmation à l’emporte-pièce, présenté comme ça, ça ne donne pas forcément envie : juste un livre ennuyeux à réserver aux prêtres, pasteurs et quelques autres spécialistes que ça pourrait intéresser… Et c’est probablement ce qui arrivera.

Eh bien, c’est dommage parce que Un certain juif  Jésus est aussi un ouvrage accessible et intéressant et pas si imposant que cela… Sur les 500 pages du premier volume, 240 consistent en notes (heureusement renvoyées à la fin du livre), bibliographies et index (un travail universitaire quoi…) Et seule l’introduction peut paraître un peu compliquée, les différence entre Jésus Christ, Jésus historique et Jésus réel ne m’ont paru vraiment passionnantes.

En revanche, voir comment travaille l’historien, comment il recoupe les sources et bâtit des hypothèses me fascine toujours. Or Meier explique son projet et son cheminement de façon vivante et claire. Le premier volume est donc consacré aux sources concernant Jésus et à son enfance ainsi qu’aux repères chronologiques… Les autres volumes (que je n’ai pas encore lus) auront une approche thématique plutôt que chronologique.

Sur les sources, Meier montre clairement que nous n’avons guère que le nouveau testament. Les autres écrits chrétiens sont postérieurs et en découlent certainement, de même que les écrits païens (l’analyse des passages de Flavius Josèphe évoquant Jésus (un long passage entièrement retouché par une main chrétienne et un passage plus bref vraisemblablement authentique) est un bon exemple de travail de l’historien). Il montre aussi que cela n’a rien de surprenant puisque Jésus ne fut qu’un juif marginal dans une province marginale de l’empire romain et qu’à ce titre il est même stupéfiant qu’un autre juif du Ier siècle, alors plus connu que lui et nullement relié aux adeptes de ce juif marginal, ait conservé une esquisse de « Jésus appelé Messie »…

Mais comment, à partir d’évangiles qui ne sont pas des récits biographiques mais des témoignages confessant, l’historien peut-il établir ce qui vient vraiment de Jésus et ce qui est une affirmation théologique ? Meier propose un faisceau de 5  critères : l’embarras (les actions et parole de Jésus embarrassantes pour l’Église primitive), la discontinuité (ou dissemblance) (les paroles et les actes de Jésus ne pouvant dériver ni du judaïsme du temps de Jésus ni de l’Église primitive), l’attestation multiple (paroles et actes de Jésus attesté par plus d’une source littéraire indépendante), la cohérence (paroles et actes de Jésus en harmonie avec la base de donnée établie au moyen des trois critères précédents), le rejet et l'exécution  (actes et parole menaçant, dérangeant, exaspérant les gens notamment les autorités), dont le recoupement permet d’établir une présomption d’historicité… (le chapitre le plus intéressant du livre, à mes yeux…)

Enfin, Meier nous parle des « années cachées » de Jésus, ou tout simplement, il nous dépeint ce que put être la vie d’un homme ordinaire dans la Galilée de cette époque En gardant à l’esprit que, « aussi exaspérant que soit le silence des évangiles sur les « années cachées » de Jésus, il se peut que l’explication de ce silence soit toute simple : "il ne se passait pratiquement rien. Le rejeton de la souche de David germait lentement, silencieusement"…En revanche, à partir des données historico géographique, Meier nous donne certaines précision sur le quotidien de Jésus (langage, formation statut socio-économique, liens de familiaux, situation familiales)…

Bien sûr vous aurez droit à une note sur les tomes suivant (le quatrième n’est pas encore paru en français) mais dès maintenant, je ne saurais trop recommander cette lecture à tous ceux qui se passionnent pour le travail des historiens, à tous ceux qui ont aimé des émissions telles que Corpus Christi et L’origine du christianisme et de façon plus général à tous ceux qui aimeraient en savoir plus sur ce « juif Jésus »… Un très bon ouvrage de vulgarisation, bien écrit, simple, sans simplification et qui n'hésite pas à dire "je ne sais pas" ou "je ne suis pas sûr". Un livre qui ne devrait pas être réservé à des spécialistes.

John P. Meier. Un certain juif Jésus. Les données de l'histoire. T.1 Les sources, les origines, les dates. Ed. Cerf

Partager cet article

Commenter cet article