Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Carmen et 17 autres...

21 Juin 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

J'étais étranger et...

Matthieu XXV, 35 ou 43 ?

Un groupe de hip-hop suivi de deux guitaristes folk et jazz, un prêtre-chanteur engagé, du rock, encore du folk, de la bossa nova, une buvette, du soleil, desproblèmes de sono etdes gens souriants. Bref, comme un avant-goût de "fête de la musique", lundi soir sur la place du Miroir d'eau à Evreux. Un parfum de fête,  c'est vrai mais aussi un enjeu capital lors de cette soirée de solidarité envers Carmen Simao et 17 autres enfants sans-papiers. Une soirée pour se rappeler que justement, ces clandestins ne sont pas des statistiques mais des hommes, des femmes, des parents et des enfants et que c'est bien souvent leurs vies qui sont en jeu.

Carmen a fui l'Angola à l'âge de 12 avec sa mère Maria qui venait de s'échapper de la prison où elle était détenue et torturée, soupçonnée d'avoir facilité la fuite d'un responsable de l'UNITA, parti politique minoritaire... Elles sont arrivées en France en 2002 et n'ont jamais vu aboutir leur demande d'asile. Le 6 octobre 2005, le prefet de l'Eure signe un arrêté de reconduite à la frontière pour Maria. Décision annulée par le tribunal administratif de Rouen. Mais le prefet de l'Eure a fait appel de cette annulation qui a été cassé par la cour d'appel de Douai. Si Maria doit retourner en Angola, ce sera sans sa fille qu'elle ne veut pas exposer aux traitements qui lui seront réservés là bas.

Pour en savoir plus sur Carmen et Maria et pour signer la pétition

Partager cet article

Commenter cet article