Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sanctions positives et négatives...

14 Septembre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Petite théologie pas très sérieuse

Ca y est, j'ai lu le règlement intérieur du collège de Madian. Et je découvre le principe des sanctions négatives ou positives. Remarquez, si ça se trouve ça existait déjà quand j'étais en 6ème : je crois n'avoir jamais lu le règlement intérieur du C.E.S Monplaisir.
Ainsi donc, la sanction positive est prise en compte. Tant mieux ! Sauf que dans le règlement intérieur, les sanctions négatives (les punitions, quoi !) occupent plus de 3 pages alors qu'1/4 de page est consacré aux sanctions positives (qui se limitent d'ailleurs à des félicitations alors que les sanctions négatives peuvent s'avérer autrement plus pénalisantes). Bref, l'équilibre entre sanction positive et sanction négative me paraît encore très eloigné.

Ce constat m'interroge sur la prépondérance du chatîment (pardon, je veux dire de la sanction négative) dans la loi (quelle qu'elle soit). Cela indique-t-il une vision optimiste de l'humanité ?  L'obéissance à la règle étant perçue comme une attitude naturelle qu'il est inutile d'encourager . Ou bien, au contraire, cela témoigne-t-il d'un cynisme complet ? La peur de la punition est vu comme le plus efficace des moteurs...

Ce n'est pas une question rhétorique, je n'ai pas vraiment de réponse et je ne suis même pas en train de faire la critique théologique d'un système éducatif basé sur une logique de rétribution et de proposer un système basé sur la grâce. La grâce n'est pas un principe éducatif et elle ne peut pas s'inscrire dans un système : elle est toujours une rupture et un bouleversement.

Partager cet article

Commenter cet article