Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eloge de la sécheresse

7 Octobre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Petite théologie pas très sérieuse

Juda est en deuil, ses villes dépérissent ; elles s’assombrissent, leurs portes abattues, et les cris de Jérusalem s’élèvent.Les princes envoient les petits chercher de l’eau ; ils vont aux citernes, ne trouvent pas d’eau et reviennent avec leurs cruches vides ; dans leur honte et leur confusion ils se voilent la tête. A cause de la terre crevassée, parce qu’il n’y a plus de pluie dans le pays, les laboureurs, dans leur honte, se voilent la tête.Même la biche dans la campagne met bas et abandonne sa portée, parce qu’il n’y a pas de verdure. Les ânes sauvages se tiennent sur les pistes du désert, haletant comme des chacals ; leurs yeux s’épuisent à chercher l’herbe qui n’est plus.
Jérémie XIV, 2 à 6

Quand un agriculteur de Normandie déplore, ces jours-ci, le manque d'eau, il est évident que pour le peuple hébreux, tellement dépendant de la terre, la sécheresse ne peut que se lire comme une véritable malédiction.

Les jours viennent––déclaration du Seigneur DIEU –– où j’enverrai une famine dans le pays ; non pas une faim de pain ni une soif d’eau, mais la faim et la soif d’entendre les paroles du SEIGNEUR.
Amos VIII,11

Et pourtant voilà que la sécheresse s'assimile à la soif de la parole de Dieu, voilà que se développe une théologie du manque. Notre terre se crauqèle et devient friable. Si nous nous tournons vers Dieu, c'est que nous sommes faibles et sans force. Si le fils prodigue revient vers la maison paternelle, c'est qu'il risque de mourir de faim. Nous n'aimons pas beaucoup cette affirmation pour deux raisons. Tout d'abord, comme tout le monde, nous préférons bien souvent, nous montrer dans notre force, dans notre gloire. Deuxièmement, cette affirmation nous évoque sans doute un peu trop une accusation des athées : " c'est parce que tu es faible, parce que tu as peur que tu te tournes vers Dieu. Tu t'inventes une religion qui te rassures." La première partie de l'accusation me paraît assez vraie. Oui, je me tourne plus facilement vers Dieu lorsque je suis fragilisé, angoissé ou dans l'attente. (C'est dans la deuxième partie de l'accusation que les athées se trompent : Dieu ne répond pas à mes attentes, il ne comble pas mes désir, ma foi suscite sans cesses de nouvelles questions)
Aussi, la sécheresse, ma sécheresse n'est plus une malédiction qui m'accuse et me culpabilise (qu'ai-je fais pour mériter celà), elle est l'état, la situation qui me permet de me décentrer et de me tourner vers l'autre et vers Dieu.

A celui qui a soif, je donnerai de la source de l’eau de la vie, gratuitement.
Apocalypse XXI, 6

Partager cet article

Commenter cet article

Marc 19/10/2006 18:29

La Nuée surnaturelle dans le ciel serait-elle le signe du proche retour du Seigneur Jésus-Christ ?
 
http://www.dailymotion.com/ringmystery/video/xie9g_jesus-christ-in-the-sky