Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Figures bibliques (2) : Loth ou le cercle infernal

18 Octobre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Bible

Abram dit à Loth: Qu'il n'y ait point, je te prie, de dispute entre moi et toi, ni entre mes bergers et tes bergers; car nous sommes frères. Tout le pays n'est-il pas devant toi? Sépare-toi donc de moi: si tu vas à gauche, j'irai à droite; si tu vas à droite, j'irai à gauche.   Lot leva les yeux, et vit toute la plaine du Jourdain, qui était entièrement arrosée. Avant que l'Éternel eût détruit Sodome et Gomorrhe, c'était, jusqu'à Tsoar, comme un jardin de l'Éternel, comme le pays d'Égypte.   Lot choisit pour lui toute la plaine du Jourdain, et il s'avança vers l'orient. C'est ainsi qu'ils se séparèrent l'un de l'autre.

(Genèse XIII, 8-11)

C'est avec ce choix que vont commencer les mésaventures de la famille de Loth. Et elles sont nombreuses, ces mésaventures. Loth se retrouve tout d'abord prisonnier de guerre (Genèse XIV, 11-12) puis forcé de fuir la ville qu'il habite (Genèse XIX, 15) avant de voir son épouse transformée en statue de sel Genèse XIX, 26) et finalement de se faire violer par ses propres filles  (Genèse XIX, 30 à 38). Et pourtant, Loth est juste au regard des Écritures. Et si cette avalanche venait de ce choix de Loth ? En effet, Loth choisit la terre la plus arrosée, le cirque du Jourdain. Or, ce cirque, en hébreux c'est kikar, le cercle, ce qui indique un espace clos, un enfermement. Et, justement toutes les catastrophes qui s'abattent sur le malheureux Loth ont trait à l'enfermement. Il ya captivité bien sûr. Mais le crime de Sodome va aussi dans ce sens : en effet, les habitants de Sodome enfreignent les lois les plus sacrées de l'hospitalité, niant l'autre et voulant le réduire au rang d'objet de plaisir. Son épouse est prisonnière du passé, incapable d'aller de l'avant et c'est cela qui la pétrifie. Enfin, qu'est-ce que l'inceste sinon le refus de l'autre porté à son comble ?
Loth est un juste aux yeux de la Bible mais il est aussi l'homme du cercle, celui qui choisit d'être le centre de sa propre vie et qui s'emprisonne lui-même alors qu'Abraham reste l'homme du départ et des grands espaces.

En illustration : Loth et le sue figlie (Il Guercino)

 

Partager cet article

Commenter cet article