Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eglise catholique, téléthon et nouvel ordre moral

5 Décembre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

Vous proférez monsieur des sottises énormes
Mais jusques à la mort je me battrai pour qu'on
Vous les laissât tenir...
Voltaire, d'après Brassens

Je vais sûrement me faire lyncher, mais tant pis, je l'écris.
Je suis surpris et très gêné du ton sur lequel certains réagissent à la polémique lancée par certains évêques autour du téléthon. A les en croire, il est scandaleux que les prélats de l'Eglise catholique romaine puisse remettre ainsi en cause les actions du téléthon. Pourquoi donc ?
Les positions de l'Eglise catholique sur tout ce qui touche à l'embryon sont bien connues. Il me paraît donc normal qu'elle souligne que certaines orientations prises par l'AFM vont contre ces positions et qu'elle s'interroge sur son soutien dans ces conditions.
J'imagine sans peine que ce ne doit pas être une décision facile à prendre mais un véritable dilemme pour les responsables de l'Eglise et pour les donateurs catholique. Un dilemme qui se pose en ces termes : faut-il donner et participer à des travaux que je ne cautionne pas ? ou faut-il refuser de donner et du coup ne pas combattre la maladie, ce que je ne peux cautionner non plus.Et franchement, je ne vois pas ce qu'il y a de scandaleux à ce que les termes du dilemme soient posés.
C'est vrai que cela risque d'avoir des conséquences sur les dons reçus par l'AFM. Et alors ? Si le don catholique pèse si lourd, pourquoi ne pas accepter l'idée d'un don attribué ?
Mais non, l'AFM refuse de revoir sa façon de procéder selon l'argument que
l'AFM a toujours présenté, en toute transparence, les recherches financées grâce au don du téléthon, ainsi que sa stratégie, laquelle a toujours reçu l'adhésion des donateurs
. Sauf que manifestement, l'adhésion de certains donateurs (qui risquent d'être nombreux si j'en crois la colère de la présidente de l'AFM) n'est plus là...
Il faudrait donner sans se poser de question ? La générosité devrait être au prix de la liberté de conscience ? Etrange conception du don et de l'engagement... Etrange conception de la liberté que celle qui vise à tout autoriser sauf le débat et la réflexion...
On m'accuse parfois d'être en plein dans le relativisme ambiant. Par certain côté, il n'est sans doute pas faux que certaines de mes positions s'approchent de celle de pas mal de mes contemporains, chrétiens ou non, mais devant cette levée de boucliers face à une position finalement très mesurée de l'Eglise catholique (ni  appel au boycott ni même abandon complet du soutien voir ici), je ne peux que m'interroger sur ce nouvel ordre moral qui veut, à son tour, interdire que des questions soient posées.
Personnellement, je ne suis pas sûr de partager les positions du catholicisme quant à la recherche embryonnaire mais il me paraît évident qu'il y a quand même lieu de se poser pas mal de question et d'avancer très prudemment sur cette voie.

P.S : Grâce à Tim, je découvre la position de Jean Arnold de Clermont et si je suis assez d'accord avec lui quant à la recherche embryonnaire, je ne le suis pas quand il estime qu'il n'y a pas lieu à débat... Je trouve même un peu curieux d'estimer qu'une fois qu'une loi a été votée, il n'y a plus lieu de discuter...
Tiens d'ailleurs je vais aussi emprunter à Tim sa conclusion : alors 3637 ? A vous, à nous d'en décider...

Partager cet article

Commenter cet article

Matthieu 10/12/2006 12:39

Cher Pasteur,
J'aurais presque envie de dire à David qu'il se met le doigt dans l'oeil jusqu'au coude... mais je m'en abstiendrai, craignant qu'il ne le fasse réellement!

Eric George 11/12/2006 07:32

Eh bien voilà, les résultats du Téléthon 2006 ont dépassé ceux de 2005. Première réaction : Bravo et tant mieux !
Deuxième réaction : cela confirme que la réaction de l'Eglise catholique était une question sincère bien plus qu'un coup médiatique (j'avais exprimé sur un autre blog, que dans l'affaire l'Eglise catholique avait beaucoup à perdre et pas grand chose à gagner)
Je laisse la troisième réaction à Jean Baubérot sur son blog, attention il est bien plus grinçant que moi : Mal embouché comme pas deux, j’avais déclaré à mes étudiants, à mon cours sur la laïcité, qu’il n’y aurait là nul suspens : les cléricaux du premier seuil de laïcisation (l’épiscopat) allaient se faire battre à plat de couture par l’union des cléricaux du second seuil (les médecins) et des cléricaux du troisième seuil (les animateurs de télé et autres individus showbiz). Le match du Téléthon était joué d’avance.
http://jeanbauberotlaicite.blogspirit.com/archive/2006/12/10/miss-republique-2007-et-le-courage-d-etre-seul-e.html

david 08/12/2006 13:30

Votre evangile dans le nouveau testament ainsi que tous les autres sont de nature à développer le messages chrétiens hérité des juifs qui reprend ces lois dont la peine de mort avec en passage le texte qui présente le fait qu'il est de meilleure valeure à jeter quelqu'un dans un lac avec une pierre autour du coup. Et ce n'est pas à interpréter. Et le passage qui présente le fait que les adeptes des sectes chrétiennes doivent s'arracher un oeil et le jeter s'ils en viennent à envisager l'adultère, si ce commandement est pour certains à interpréter comme le fond des mususlmans avec le djihad, ce n'est pas sain pour leur mental, ni intelligent et ne rend pas l'évangile meilleure.

Eric George 09/12/2006 20:57

Ce qui n'est pas sain pour le mental ni pour l'intelligence c'est d'être à ce point incapable de comprendre ce qu'est une image.

Philippe Lestang 07/12/2006 18:35

Je vois dans l'Express de ce jour, page 94 un article qui, dans ses derniers paragraphes:
1) dit que ce sont les familles touchées par la maladie qui pilotent l'allocation des fonds
(disons simplement que c'est un détail que j'ignorais)
et surtout:
2) conclut que c'est "l'indépendance de vues" de l'AFM qui est menacée par la discussion actuelle...

Matthieu 06/12/2006 13:12

Un grand merci cher Pasteur pour cet article qui a le mérite de relever combien le nouvel ordre moral... n'est pas là où on croit!

Eric George 06/12/2006 15:11

Disons que je n'aime pas beaucoup l'ordre qu'il soit moral ou pas, nouveau ou ancien...La morale, elle, ne me gêne pas (l'homme en a besoin) mais je crois l'Evangile va bien plus loin

Valentin 06/12/2006 06:31

Moi, je me demande surtout pourquoi la citation est tronquée ;o)

Eric George 06/12/2006 07:16

Parce que ce qui m'intéressait, c'était la citation de Voltaire, dont je ne connais pas les termes exacts et pas l'ironie de Brassens. A moins que Brassens soit plus fidèle à la citation voltairienne que je ne le pensais...