Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Casino Royale

14 Décembre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

Après avoir vu deux fois La Nativité, il fallait bien que je compense un peu et que j'aille voir du vrai cinéma sans Bible et avec de l'action dedans. Du coup, je suis allé voir Casino Royale, le dernier James Bond. Enfin, quand je dis le dernier, je devrais plutôt dire le premier puisque nous voyons ici la naissance de l'agent 007
En effet, dans Casino Royale, James Bond vient d'acquérir le "grade" 00. S'il est déjà une redoutable machine à tuer, le plus célèbre agent de Sa Majesté est encore assez brut de décoffrage. S'il a déjà le coup de poing dévastateur et la réplique qui fait mouche, il lui manque encore la classe et l'élégance. Il ne sait encore ni s'habiller ni même commander son célèbre cocktail  vodka-martini
Il y a quelque chose de Enkidu dans ce James Bond. Enkidu, c'est ce personnage de l'épopée de Gilgamesh qui est un homme sauvage avant d'être transformé en humain civilisé par une prostituée. C'est donc la bondgirl de service qui va polir la machine à tuer 007…
Suis-je en panne de théologie chrétienne pour avoir ainsi recours aux mythes babyloniens ? Pas de panique j'y arrive...
En effet, si on assiste à la civilisation de James Bond, on assiste aussi à l’échec total de son humanisation puisque celle qui manque de faire tomber son armure le trahit finalement. Du coup, si James Bond a acquis plus de classe, il a aussi appris à ne faire confiance à personne. A présent il sait choisir un smoking, il sait préférer le shaker à la cuillère, mais plus que jamais il est l’animal aux abois, incapable de se fier à quiconque, ne voyant dans l’autre qu’un danger ou une proie. Tout ça parce que celle qui pouvait l’arracher à son animalité se révèle indigne de confiance.
Une fin terriblement pessimiste donc, selon laquelle même l’amour ne sauve pas…
Une fin qui vient s'accorder à un verset des Actes des apôtres.

Le salut ne se trouve en aucun autre, car il n’y a sous le ciel aucun autre nom donné parmi les humains par lequel nous devions être sauvé (Actes IV, 12)

Le pessimisme de Casino Royale vient illustrer parfaitement que seul Dieu peut, en jésus Christ, arracher l’homme à son animalité.
A Dieu seul la gloire…

Partager cet article

Commenter cet article

veka 23/12/2006 15:24

Nannn je n'y crois pas : Casino Royale in Miettes de théo... ^_^et pourtant, ça se tient ! J'adore tes lectures théologiques ! (en même temps, je me répète...)

Eric George 23/12/2006 17:17

C'est pas grave, la répétition c'est la base de toute pédagogie... Et puis ça me fait tellement plaisir :)En fait, tu sais, il y a un truc : à partir du moment ou tout est langage, tout est théologique. Le tout c'est de trouver l'approche...

Tthieu 15/12/2006 15:43

Je sais bien que tu n'es pas d'accord avec l'idée d'"alternative heureuse", mais c'est ce qui ressort de cet article c'est pour ça qu'il me choque...
Que ce James Bond soit pessimiste, apparemment c'est vrai et pourquoi pas? Je ne l'ai pas vu mais ce côté me donnerait plutot envie d'aller le voir...
De là à en conclure que donc on ne peut pas avoir confiance en l'humanité et que Dieu seul peut nous sauver, je suis carrément plus sceptique ( et c'est aussi un euphémisme... :op).

Eric George 15/12/2006 18:07

Bon ben je sens que ça va donner un article dans la catégorie réponse, tout ça... Et une explication dans le sang et les larmes et autour d'une bière dans une semaine... Une petite précision quand même, je ne prends pas Casino Royale comme une démonstration mais comme une illustration de ma théologie. Ce qui est sensiblement différent...

Jean sebastien 15/12/2006 10:54

Je suis tout à fait d'accord avec vous cher Pasteur : Je ne crois pas en l'Humain, je crois en Dieu.
Bonne continuation
Js

Lioda 15/12/2006 09:26

Rien n'a redire sur le sujet, qui est difficilement (même si...) exploitable sur un point de vue théologique (peut-être plus psychologique).Enfin, vous avez bien exprimé ce qui m'est toujours apparu comme étant 007 (je suis un grand fan, et plus des livres, qui sont justement sombres et presque pessimistes).

Tthieu 14/12/2006 22:54

Tu parles d'une illustration parfaite... Pas ton meilleur article à mon avis... J'ai de beaucoup preféré ceux sur la nativité si pleins d'humanité... On ne se rejoint vraiment pas quand tu montre ton Dieu comme une unique alternative heureuse à ton pessimisme par rapport aux hommes ... 

Eric George 15/12/2006 07:32

Que l'article ne soit pas le meilleur (j'adore ce genre d'euphémisme), c'est sans doute vrai... Que tu ne sois pas d'accord, c'est normal, tu es humaniste... N'empêche que Casino Royale est un film étonnament pessimiste. (ceci dit tu as raison, je n'ai pas souligné que la Nativité était un film très humain sans pour autant sombrer dans la "méritocratie")En revanche j'aime pas trop l'expression "alternative heureuse". Je passe mon temps à dire que la foi n'est pas un choix. Il me semble qu'on pourrait dire que mon anthropologie pessimiste découle de ma foi, plutôt que l'inverse.... Ce ne serait pas parfaitement exact non plus mais ce serait mieux...