Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les prophéties de Noël (1) : Emmanuel

22 Décembre 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Bible

Selon un procédé litéraire courant, Matthieu marque son récit de la Nativité par 4 prophéties. De quoi parlaient Esaïe, Michée, Jérémie et Osée ?

Le SEIGNEUR dit encore à Achaz : Demande un signe au SEIGNEUR, ton Dieu, soit dans les profondeurs du séjour des morts, soit dans les lieux les plus élevés. Achaz répondit : Je ne demanderai rien, je ne provoquerai pas le SEIGNEUR. Esaïe dit alors : Ecoutez, je vous prie, maison de David ! Ne vous suffit–il pas de lasser la patience des hommes, que vous lassiez encore celle de mon Dieu ? C’est pourquoi le Seigneur lui–même vous donnera un signe : la jeune fille est enceinte, elle mettra au monde un fils et l’appellera du nom d’Immanou–El (« Dieu est avec nous »). Il se nourrira de lait fermenté et de miel quand il saura rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon. Mais avant que l’enfant sache rejeter ce qui est mauvais et choisir ce qui est bon, la terre des deux rois qui t’épouvantent sera abandonnée.
Esaïe VII, 10 à 16

Le roi de Juda, Achaz, est terrifié, accablé par l'alliance de deux ennemis : Aman et Israël. C'est alors qu'Esaï le lui annonce : "la jeune fille enfantera". Qui est cet enfant qui doit venir ? Le fils du roi ? Celui du prophète ? S'agit-il du messie ? Esaïe ne le précise pas.
Il annonce la naissance d'un enfant, une naissance aussi extraordinaire que toutes les naissances. Et à cet enfant, il attache l'espoir du roi, l'espoir de tout un peuple : avant que l'enfant sache rejeter le mal et choisir le bien, Le pays dont tu crains les deux rois sera abandonné.
À cette naissance, brèche ouverte sur l'avenir, il lie une confession de foi "Immanou-El". Dieu avec nous dans la faiblesse et la fragilité humaine. Dieu avec nous dans le projet de l'enfant naissant. Dieu avec nous dans nos attentes les moins raisonables. Dieu avec nous même quand il n'y a plus d'espoir.

Partager cet article

Commenter cet article