Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une lecture théologique de Dungeon Twister

8 Février 2007 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

Une voix dit: Crie! -Et il répond: Que crierai-je? Toute chair est comme l'herbe, Et tout son éclat comme la fleur des champs.   L'herbe sèche, la fleur tombe, Quand le vent de l'Éternel souffle dessus. -Certainement le peuple est comme l'herbe:  L'herbe sèche, la fleur tombe; Mais la parole de notre Dieu subsiste éternellement. 
Esaïe 40, 6 à 8

A l'intérieur d'un labyrinthe conçu par un mage dément deux equipes doivent si livrer un duel sans merci. Voici en quelques mots, le thème de Dungeon Twister. Je ne m'étendrais pas ici sur les différents mécanismes de ce jeu (points d'action, capacités spéciales de personnage, objets magiques divers, salles pivotantes, etc.) mais plutôt sur son aspect emminement tactique. En effet, il est vain, à Dungeon Twister, d'échaffauder une stratégie sur le long terme : d'un tour à l'autre, la situation change radicalement et le gagnant sera celui qui saura le mieux renoncer à un plan pour rebondir sur la nouvelle donne. Le monomaniaque est forcément perdant à DT.
En cela, Dungeon Twister nous renvoie à l'ephémère humain, à la vacuité de nos projets qui peuvent se voir, du jour au lendemain, balayés. Bien sûr, il ne s'agit pas de vivre au jour le jour sans aucun projet mais simplement de ne pas placer toute sa confiance dans ces projets. La Bible ne nous interdit pas de planifier, elle nous rappelle la fragilité de nos plans et nous assure que si ceux-ci s'effondrent, tout ne s'écroule pas pour autant.
Apprendre à lâcher prise, à reprendre sous un autre angle, c'est la leçon de Dungeon Twister.
Et puis, les différentes extensions du jeu donnent la possibilité de composer son équipe selon une stratégie globale. Du coup, on retrouve, d'une certaine manière, l'articulation biblique entre mémoire et transmission (le long terme que les joueurs appeleront stratégie) et inattendu et recommencement (le cours terme que les joueurs appellent tactique). Eh oui, la Bible est toujours dans la tension et l'articulation entre deux opposés...

Partager cet article

Commenter cet article

mxmm 20/02/2007 10:56

Waouw. "Sacré" analyse. :o)Je suis assez d'accord avec toi : l'opportunisme n'est pas à négliger à DT mais je crois qu'il faut aussi parfois savoir être monomaniaque. Exemple : Je m'aperçois après la révélation de toutes les salles que j'ai moyen (si mon adversaire n'est pas attentif) de faire 4 points avec mon magicien (2 boules de feu puis sortie avec un trésor). Tant que le plan (stratégie) reste réalisable, il faut essayer d'aller au bout ! Bien à toi...