Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mémoires de Luther

9 Février 2007 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théolivres

L’histoire de Luther, c’est l’histoire de cette passion rebelle dans une existence d’homme enfermée dans les contraintes du quotidien, une existence écrasée par les habitudes et les instincts, soumise aux fantaisies de la mémoire, du regret ou de l’espérance. Que veut Luther ? (…) Voir Dieu dans la splendeur du premier matin, se redécouvrir soi-même comme se découvrait le Créateur dans la primitive aurore de ce monde. Et qui s’oppose à cette révélation, à cette plongée dans le mystère ? D’abord l’épaisseur matérielle de cette vie qui est notre séjour terrestre, c’est à dire en ce début de XVI°siècle, l’Église de Rome et les princes qu’elle soutient de son autorité. Ensuite l’épaisseur intellectuelle que confère à une époque sa tradition culturelle, son héritage, c’est dire, au moment où Luther devient un témoin capital de son temps, la foi dans les pouvoirs de connaissance de l’esprit humain, tels que les inventorient les humanistes du Sud et du nord (…). Enfin, l’épaisseur à la fois matérielle et psychique qui définit chaque être humain dans sa faible organisation, dans sa finitude, dans sa lâcheté, si l’on parle d’un homme lâche comme d’un tissus lâche, c’est à dire informe, adaptable à n’importe quelle situation…
Michelet

Ma lecture du désert (oui, j’aime bien les contrastes)… En fait ce n’est pas vraiment une biographie (d’ailleurs il vaut sans doute mieux connaître un peu la biographie du réformateur allemands pour apprécier ce livre) et contrairement à ce que semble indiquer le titre, ce ne sont pas non plus des mémoires. En effet Luther n’a pas écrit ses mémoires et s’il l’avait fait sans doute aurait-il pris plus de recul sur certains évènements de sa vie… Ici nous avons donc une compilation de textes de Luther commentée par Michelet, ça n’est pas non plus une anthologie mais des textes écrits par le réformateur à des moments clefs de son existence… Une entreprise passionnante d’abord parce qu’elle nous fait entrer en plein dans le caractère de Luther, dans toute sa fougue et sa violence, dans sa simplicité de grand penseur aussi… Luther aime les idées simples et les mots crus. Une entreprise très agréable à lire parce qu’à la plume vigoureuse de Luther se mêle le style romantique de Michelet et le résultat est très réussi…. Bref, si vous voulez un peu entrer dans la pensée du réformateur, ou tout simplement en savoir un peu plus sur qui était cet énergumène qui fut à l’origine d’un tel bouleversement au début du XVI° siècle, c’est un ouvrage à vous procurer d’urgence.
Deux petits bémols toutefois, les deux derniers chapitres ne sont pas inintéressants pour rappeler que Luther restait un homme du Moyen Age, mais tiennent un peu trop du propos de table et prennent trop de place. Ils auraient, à mon avis pu être avantageusement réduits pour laisser plus de place à la pensée de Luther, ou à plus de précisions et de commentaires de Michelet sur tel ou tel évènement… Et surtout…  mais pourquoi avoir choisi comme illustration, cet horrible portrait d’un Luther jaunâtre et moribond ? C’est  qui ce Sir Joseph Noël Patton ? Je vous jure, y a des procès pour image diffamante qui se perdent !
En revanche ne manquez pas l’introduction et les réflexions mélangées d’admiration et de réticence du catholique et humaniste Michelet sur Martin Luther

Jules Michelet : Mémoires de Luther. Éd. Mercure de France

 

Partager cet article

Commenter cet article