Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Comprendre le culte (4) L'annonce du pardon

27 Février 2007 , Rédigé par Eric George Publié dans #les mots de la théo

Le culte dominical nous raconte, par sa liturgie, une histoire et ce sont les étapes de cette histoire que je vous invite à découvrir.

Les articles de cette séries s'accompagneront sans doute d'exemple de textes liturgiques. Je précise donc que ces textes, donnés à titre d'exemple, ne sont en rien obligatoire et varient énormément selon les cultes..

A celui qui a soif, dit Dieu, je donnerai de l'eau de la source de vie et je la donnerai gratuitement.(Esaïe LV, 1)
 Dans notre monde où tout s'achète et tout se vend, où l'homme s'étonne et suspecte lorsqu'il reçoit gratuitement, j'annonce aujourd'hui l'Evangile de Jésus-Christ, qui nous délivre de nos servitudes, de nos fatalités, de nos craintes et nous appelle à une vie nouvelle. Que Dieu nous mette au coeur l'assurance de son pardon et qu'Il nous donne de marcher vers son Royaume.

Il peut paraitre étrange de parler de pardon après avoir expliqué que le péché n'était pas forcément associé à la faute. Le pardon rejoint ici la notion paulinienne de justification, un terme moins évocateur et peut-être même encore plus ambigü que celui de pardon. Lorsque Paul affirme que Dieu nous justifie, cela ne veut absolument pas dire qu'il nous cherche des excuses, mais plutôt qu'il nous déclare justes (c'est à dire conformes à sa volonté) alors même que nous ne le sommes pas.
L'annonce du pardon ou de la justification est une étape très audacieuse de notre liturgie, peut-être même est-ce le principal moment de confession de foi. En effet, nous n'implorons pas que Dieu nous pardonne ou qu'il nous déclare juste, nous osons affirmer qu'Il nous pardonne. Certains pourraient dès lors nous accuser d'asservir Dieu  à  nos désirs. Pourtant en annonçant ce pardon inconditionnel, nous affirmons la confiance que nous plaçons dans l'Evangile : Tous, en effet, ont péché et sont privés de la gloire de Dieu et sont,  gratuitement, justifiés par sa grâce, au moyen de la rédemption qui est en Jésus–Christ (Romains III, 23-24)

Partager cet article

Commenter cet article