Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Descends vite

18 Octobre 2009 , Rédigé par Eric George Publié dans #Bible

Romains XII, 1 à 3

Ezechiel XI, 17 à 20

 

Soyez transfigurés par le renouvellement de votre intelligence… Des fois, il parle bizarrement Paul. Vous comprenez ce que ça veut dire vous ?

Moi non plus en fait. Ici, à Jéricho, on ne dit jamais des choses du genre «  Soyez transfigurés par le renouvellement de votre intelligence. »

Pourtant ça me rappelle l’histoire de quelqu’un de par chez nous. Zachée. Oui, oui, le chef des collecteurs d’impôts.

Depuis tout petit, Zachée était tout petit. Et même quand on est un enfant, c’est pas facile d’être tout petit. Les plus grands le bousculaient, les autres se moquaient de lui : « T’es tout petit, t’es tout petit, tu sais, Zachée, il faut manger de la soupe, de la soupe en Zachée » Enfin, toutes les plaisanteries idiotes qu’on peut faire quand on se moque de la taille de quelqu’un.

C’est à cette époque, pour qu’on arrête de se moquer de lui, que Zachée a décidé de devenir le plus grand. Oh pas en taille, mais en puissance. Pour devenir le plus grand et le plus puissant, le plus facile, c’est de travailler pour ceux qui ont le pouvoir : les romains. Et Zachée s’est mis à travailler pour les romains. Il a commencé tout au bas de l’échelle et puis, progressivement, il s’est élevé. Simple grouillot au début, puis assistant du collecteur d’impôt, puis collecteur d’impôt et enfin, chef des collecteurs d’impôt. Et là, Zachée, même s’il était tout petit, pouvait regarder tout le monde de haut.

Sauf que… Sauf que quand on travaille pour les romains, quand on collecte les impôts, on ne se fait pas que des amis. D’ailleurs, disons les choses franchement, on n’a plus d’ami du tout. Sauf ceux que l’on paye. Et puis, quand on travaille pour les romains, c’est comme si on avait renoncé à son judaïsme. On a plus le droit d’entrer dans la synagogue, ni dans le temple. Bref, Zachée était tout en haut de l’échelle mais personne ne l’aimait et il savait qu’il était très loin de Dieu.

Et on a beau être tout petit, on a beau être très riche, on a beau être collecteur d’impôt, on a beau travailler pour les romains, on a besoin d’être aimé, on a besoin de Dieu. Bref Zachée était arrivé très haut, il était très riche et très puissant, mais il se sentait encore très petit, il était encore très malheureux.

Et puis un jour, Zachée a entendu dire, qu’un grand prophète, un grand guérisseur, un véritable homme de Dieu venait à Jéricho. Et il a eu très envie de voir cet homme. Seulement, il y avait une grande foule dans les rues pour acclamer ce Jésus de Nazareth, et je ne sais pas si je vous l’ai dit, mais Zachée était tout petit.

Et quand on est tout petit, pour voir quelqu’un, il faut être devant. Mais voilà, Zachée n’osait pas se frayer un chemin dans la foule, quand tout le monde vous déteste, un mauvais coup c’est si vite arrivé. Alors Zachée a cherché un moyen pour voir Jésus et il a trouvé. Pas très loin, il y avait un sycomore. Un sycomore c’est un de ces arbres auxquels il est facile de grimper.

Alors Zachée a posé le pied sur la première branche, puis sur la deuxième, puis sur la troisième et en grimpant ainsi pour voir l’homme de Dieu, il avait l’impression de monter encore plus haut qu’il n’était jamais monté, il avait l’impression de s’élever vers Dieu. Et alors qu’il était tout en haut de son sycomore, il vit Jésus, Jésus qui se dirigeait tout droit vers son arbre, Jésus qui s’arrêtait au pied de son arbre.

Et vous savez ce que Jésus a dit à Zachée ? A ce Zachée qui toute sa vie avait chercher à s’élever, s’élever vers le pouvoir, vers l’argent, s’élever vers Dieu ? Il lui a dit « descend ». « Descend parce que c’est chez toi qu’il faut que j’aille manger ».

Oh nous, nous n’étions pas très contents. Alors c’est chez le pire de tous les habitants de Jéricho qu’il fallait que Jésus s’arrête ? C’était quand même un peu fort. Eh pourtant, j’ai bien l’impression que même si Zachée n’était pas monté dans son arbre, c’est chez lui que Jésus se serait arrêté. « Il faut que je mange chez toi ».

Bien sûr Zachée est descendu, il a couru chez lui pour recevoir Jésus. Je ne sais pas ce que se sont dit Zachée et Jésus. On ne sait jamais très bien ce qui se passe au cours d’une rencontre…

Mais après ce repas, Zachée n’était plus le même. Oh, il était toujours tout petit. Il était toujours chef des collecteurs d’impôts. Il continuait à travailler pour les romains. Mais voilà qu’il s’est mis à donner aux pauvres, à rendre l’argent qu’il avait pris en trop.

Et vous savez, aujourd’hui quand on parle de lui à Jéricho, on dit. Zachée le collecteur d’impôt ? Il est tout petit, mais il a un cœur gros comme ça.

Partager cet article

Commenter cet article