Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le commandement et la parole

17 Novembre 2010 , Rédigé par Eric George Publié dans #Bible

"Aime ton prochain comme toi-même " "Aimez-vous les un les autres" Quel que soit le verset, le verbe aimer passe mal à l'impératif.

Mais la première lettre de Jean ouvre une piste de compréhension intéressante.

Celui qui prétend l'avoir connu alors qu'il ne garde pas ses commandements est un menteur et la vérité n'est pas en lui. Mais l'amour de Dieu est vraiment parfait en celui qui garde sa parole ; à cela nous reconnaissons que nous sommes en lui.

I Jean II, 4 et 5

Ainsi, en l'espace de deux versets, l'amour du prochain passe du statut de commandement à celui de parole. Plus précisément, il est commandement pour celui qui est dans le ténèbres et devient parole pour celui qui est dans la lumière. Or, la parole dans Jean, c'est le logos, qui renvoie au verbe créateur, cette parole de Dieu qui fait ce qu'elle dit rien qu’en le disant.

Tant que je suis livré à moi-même, l'appel à l'amour résonne pour moi comme une loi insupportable. En effet, de tout mon cœur, je voudrais  lui obéir mais de tout mon être, je lui résiste. Mais lorsque je suis en Christ, lorsque je vis de sa lumière, l'amour devient pour moi une évidence, c'est même la seule possibilité  qui me soit donnée. L’amour de Dieu est alors vraiment parfait, c'est-à-dire accompli.

C’est même une merveilleuse promesse : « a cela nous reconnaissons que nous sommes en lui ». A chaque fois que mes actes sont commandés par l’amour, j’ai la certitude que c’est lui qui me conduit, que je lui appartiens. Autrement dit, à chaque fois que j’aime, j’ai la preuve de son amour pour moi.

Partager cet article

Commenter cet article