Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les mercredis de Calvin (45) Guerres légitimes ?

11 Novembre 2009 , Rédigé par Eric George Publié dans #Citations

Au cours de cette année Calvin, un passage hebdomadaire du Réformateur de Genève commenté, ou pas, par votre serviteur… Je ne suis absolument pas un spécialiste de la pensée de Calvin, il est possible que je dise des bêtises, mais c’est un auteur que j’aime bien lire.


Attendu qu’il est quelquefois nécessaire aux rois et aux peuples d’entreprendre une guerre pour exercer cette vengeance, nous pouvons de cette raison pareillement estimer que les guerres tendant à cette fin sont légitimes. Car si la puissance leur est donnée pour conserver la tranquillité de leur pays et territoire, pour réprimer les séditions des hommes noiseux et ennemis de la paix, pour secourir ceux qui souffrent violence, pour châtier les méfaits, la pourraient-ils employer à meilleure occasion qu’à rompre et abattre les efforts de ceux par lesquels tant le repos de chacun, que la commune tranquillité sont troublées, et qui séditieusement font émeutes, violences oppressions et autres méfaits ? S’ils doivent être gardes et défenseurs des lois, il appartient qu’ils rompent les efforts de tous ceux par l’injustice desquels la discipline des lois est corrompue. Et même s’ils punissent à bon droit les brigands qui n’auront fait de tort qu’à peu de personnes, doivent-il laisser toute la région être vexée par briganderie, sans y mettre la main ? Peu importe si celui qui se jette sur le territoire d’autrui, auquel il n’a nul droit pour y faire pillage et meurtre, soit roi ou homme de bas état. Toutes ces sortes de gens doivent être réputés comme brigands et punis pour tels. La nature même nous enseigne cela, que le devoir des princes est d’user du glaive non seulement pour corriger les fautes des personnes privées, mais aussi pour la défense des pays à eux commis, si on y fait quelque agression. Pareillement le Saint Esprit nous déclare en l’Ecriture que de telles guerres sont légitimes (…)

Mais les magistrats ont ici à se donner garde de n’obéir tant soit peu à leur cupidité. Plutôt au contraire, soit qu’ils aient à faire quelque punition, ils se doivent abstenir de colère, de haine, de sévérité trop rigoureuse, et, comme dit S. Augustin, pour l’humanité commune ils doivent avoir compassion de celui qu’ils punissent pour ses propres méfaits : soit qu’il faille prendre les armes contre quelques ennemis, c'est-à-dire contre les brigands armés, ils ne doivent pas chercher une occasion légère, et même, quand l’occasion s’offrirait, ils doivent la fuir, s’ils ne sont contraints par grande nécessité. Car s’il nous faut encore beaucoup mieux faire que les païens n’enseignent, desquels quelqu’un dot que si la guerre ne doit tendre à autre fin qu’à chercher la paix, il faut certes essayer tous les moyens avant que d’en venir aux armes.

Institution chrétienne Livre IV, § 20, 11 et 12

 

Bon, on remarquera que pour Calvin, entrer en armes dans un pays, c’est du brigandage et que la seule guerre légitime c’est la défense contre ce brigandage, ce qui exclut toute guerre d’invasion et autre type de croisade, du coup on ne sera pas trop surpris qu’il se contente d’affirmer que le Saint esprit déclare en l’Ecriture que de telles guerres sont légitimes, difficiles de ne voir dans les guerres de Canaan que des guerres légitimes avec une telle restriction…

Mais ma conclusion, c’est qu’on a beau s’appeler Jean Calvin, essayer d’établir une société chrétienne, c’est forcément faire des petits arrangements avec l’Evangile. Je crois qu’en attendant le Royaume, il est plus sage de demander à Dieu de nous aider à vivre en chrétien dans notre société…

Partager cet article

Commenter cet article