Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Tamara Drew, une confession du péché so British

5 Septembre 2010 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture

Tamara-drew.jpgArborant fièrement son nouveau nez, Tamara Drew revient à dans son village natal, un coin paumé de la campagne anglaise. S'ensuit toute une série de péripéties impliquant des écrivains, une rockstar, un chien, des vaches, des sales gosses. C'est féroce et c'est drôle.
Les personnages sont égoïstes, menteurs, revanchards, lâches ou tout simplement stupides, pas un  pour rattraper l'autre. Et pourtant, et c'est là, le génie du film, aucun n'est tout à fait haïssable. Stephen Frears (ou peut-être Simmonds, je n'ai pas lu la bande dessinée) s'amuse en nous dépeignant  une humanité médiocre et pourtant attachante.
J'aimerais que nos confessions du péché soient empreintes du même humour et du même amour. En effet, le but n'est pas de battre notre coulpe, de nous morfondre en culpabilité ou en haine de nous-même, mais simplement de reconnaître ce que nous sommes. La confession du péché serait alors vraiment le moment où nous serions libérés de notre soif de paraître et de notre orgueil

Partager cet article

Commenter cet article

solang 07/09/2010 12:06



AMEN