Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Triste anniversaire

27 Octobre 2009 , Rédigé par Eric George Publié dans #Actualité ecclesiale

Je ne connais pas bien la pensée de Servet, mais le peu que j'en connais : l'idée de l'homme qui accède à Dieu et le refus d'un Dieu qui s'abaisse, me paraît à l'opposé de ma théologie. Mais même si théologiquement je penche résolument plus du côté de Calvin que du côté deServet, ce 27 octobre de l'année Calvin, il 'aurait paru injuste d'oublier ce bûcher vieux de 456 ans

 

Petit rappel : ulcéré qu’un de ses cousins lui reproche la licence des mœurs à Genève, Guillaume de Tries demande à Calvin de lui donner les écrits de Servet pour répondre à son cousin sur le mode « ben à Genève, en tout cas, on abrite pas des mecs qui font de la Trinité un chien à trois tête ». C’est avec ces écrits donné par Calvin que Servet sera dénoncé à l’inquisition qu’il parviendra à fuir pour être arrêté ensuite lors de son passage à Genève (pour prendre la place de Calvin ? dépêché par une Eglise catholique qui l’aurait laissé fuir pour mettre une écharde dans le pied du réformateur ? Qu’importe les théories, il n’y a pas d’excuses : Brûler un homme ce n'est pas défendre une idée, c'est brûler un homme.

Partager cet article

Commenter cet article

Mikaël 14/11/2009 11:19


Bah je t'avouerai que je n'en sais rien. Moi il me semblait que Servet était unitarien (ou arianiste peut-être mais ça revient à peu près au même non ?). De toute façon, je m'en fiche aussi, moi je
suis pas unitarien, je suis "zérotarien"


Mikaël 13/11/2009 12:38


Salut Eric,

La citation exacte, si je ne m'abuse c'est : "tuer un homme, ce n'est pas défendre une doctrine, c'est tuer un homme". On la doit à Sébastien Castellion, un illustre prédecesseur de Pierre Bayle
dans le combat pour la liberté d'expression, protestant également.

Quant à Servet, son "crime", toujours si je ne m'abuse, c'était de contester le dogme de la Trinité (Servet était unitarien).

Amicalement.


Eric George 14/11/2009 09:42


J'aurai effectivement du indiquer qui je paraphrasais

Pour le "crime" de Servet, ayant lu tout récemment sous la plume d'un unitarien que Servet ne niait pas du tout la trinité, je vais continuer à avouer ma méconnaissance forte de la théologie de
Servet.
Ceci dit, Servet était-il unitarien ou les unitariens d'aujourd'hui se réclament-ils de Servet ?
(En fait, je m'en fiche, pour moi, tout ça c'est de l'hérésie humaniste )