Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un bruyant cercle de silence

1 Mai 2010 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

Cela devait arriver, deux jeunes de l’extrême droite sont tombés par hasard sur le cercle de silence et pendant 50 minutes nous avons eu le droit à tout l’argumentaire. Tant pis, si le seul but du cercle de silence est une protestation contre les conditions de détentions dans les centres de rétentions, toute la bouillie y est passée, nous sommes de sales collabos, des vieux cons de gauchos (« vieux » me vexe un peu, et ça a pas du faire plaisir à certains membres du cercle qui n’ont pas pour habitude de voter à gauche).

Mais en fait, le principal reproche qui nous est fait est d’avoir choisi la non-violence comme moyen d’action. Et finalement, ce jeune qui nous envoie à la face les agressions, la violence qui monte dans les cités, est exactement dans la logique qui cause ces agressions, cette montée de la brutalité, une logique belliqueuse reposant uniquement sur la célébration de la violence et de l’affrontement, une logique où l’autre ne peut être qu’un camarade de combat ou un ennemi, où l’honneur ne réside que dans la force. Bref, quoiqu’il en pense, quoiqu’il en dise (encore qu’il en viendra à regretter que nous ne soyons pas des adversaires « honorables) ce n’est pas nous qui sommes dans le camps des « cailleras » qui terrorisent des quartiers entiers, qui créent des zones de non-droit mais bien lui.

Et je suis plus convaincu que jamais que nous ne pourrons pas endiguer la violence sans mettre un terme à cette célébration de la force…

Partager cet article

Commenter cet article

Rat des Villes 05/06/2010 18:40



Association de Lutte Contre l’Emigration Clandestine Association à but non lucratif – Récépissé Déclaration N°000342/RDA/JO6/BAPP B.P : 11014 Ydé Tel : (00237) 2203 36 89 -9 625
67 38 noclando@yahoo.fr — www.alcec.org


Yaoundé, le 07 Octobre 2008.


COMMUNIQUE


Chers Membres du Réseau Education Sans Frontières, chers Organisateurs des « Cercles de Silence », Conscients comme vous de ce que tout être humain mérite d’être traité avec dignité, quelle que
soit son origine, sa race, ses croyances religieuses et politiques, ou encore quelque soit la faute qu’il aurait commise contre la société, nous nous permettons de saluer ce penchant humaniste
qui vous habite.


Toutefois, il ne nous semble pas responsable de votre part d’organiser des « cercles de silence », très souvent relayés par vos médias traditionnels ou par Internet et dont ne manquent pas de
s’abreuver les jeunes africains en quête d’Eldorado européen.


Nous jugeons donc cette attitude irresponsable au moins pour deux raisons :


D’abord, ces manifestations annihilent les actions de sensibilisation auprès de jeunes africains sur les dangers des migrations clandestines et irrégulières entreprises par des associations comme
la nôtre, militant pour des migrations régulières et dignes. Sûrs de votre soutien et afin de pouvoir en jouir, ces jeunes seront davantage portés à prendre des risques toujours plus périlleux
les uns autant que les autres, les conduisant vers une mort effroyable pour certains. Qui en assume la responsabilité morale? Et à qui ça profite ?


Ensuite, l’augmentation du nombre d’étrangers en situation irrégulière dans votre pays ne contribuera certainement pas à voir la France changer de stratégie en matière d’octroi de visas à ces
hommes et femmes qui veulent s’y rendre pour des raisons essentielles comme se soigner, faire des études supérieures ou tout simplement nouer des partenariats d’affaires susceptibles à terme de
permettre le décollage des PME africaines, seules structures capables d’absorber l’énorme masse de chômeurs dont regorge notre continent.


Convaincus que tels ne sont pas les objectifs de RESF, à moins que pour vous ces immigrés ne constituent un véritable fond de commerce, nous en appelons donc à plus de bon sens de votre part et à
un changement de stratégie. Le véritable combat à mener en Occident chers messieurs, consiste à notre avis, à sensibiliser les politiques sur le développement de l’Afrique, qui croupit sous le
poids de la corruption, de la famine, de toutes formes d’injustices sociales et de tripatouillages politiques engendrant parfois des guerres.


Nous serons heureux de vous compter parmi ceux qui pensent qu’une autre Afrique est possible.


 


BOMBA A. Emile Président de l’ALCEC



socrate 11/05/2010 16:57



Si j'avais été l'un des participants de votre cercle, j'aurais pris la chose telle quelle. Il est vrai que mon language fut ordurier et certains mots dits sous l'effet de la colère.


Cependant: nous ne nous attendions pas à vous voir, ce fut une surprise. Nous étions passablement énervés suite à une échauffourée remontant à deux heures.


Je suis jeune et à la base, pas un fan de violence. vous pouvez rire, mais je n'aime pas les embrouilles ou les bagarres. Seulement, j'ai décidé de prendre mon avenir en main. D'abord pour me
défendre au quotidien face aux agressions racistes, puis contre les nervis d'éxtrème gauche (le SCALP, Ras l'Front, La CNT, etc), qui répondent à la contradiction par des coups de battes de base
ball. Nous n'avons frappés aucun d'entre vous et aurions eu honte de le faire. Toutefois ces gens là n'hésitent pas à attaquer lorsque moi et mes camarades organisons des manifestations
pacifiques et démocratiques. Ajoutez à celà l'image que les médias donnent de nous, nous, combattants, sommes en état de stress permanent et de rancoeur contre tout ceux qui trahissent les
valeurs que nous défendons.


Celà n'éxcuse pas la violence de nos insulte, et à l'avenir, nous apporterons notre contradiction de manière juste et correcte.



Eric George 19/05/2010 19:55



Vous ferez ce que vous voudrez mais je crois franchement que vous vous trompez et de lieu et de débat.


De lieu d'abord puisque le cercle de silence n'est pas (comme son nom l'indique) un lieu de discussion, nous ne brandissons pas de slogans, nous ne prétendons pas avoir les réponses.


De débat ensuite puisque nous ne plaidons pas une régularisation massive, ni l'abolition des frontières, ni quoique ce soit de cet ordre : la seule chose que nous affirmons c'est que les
conditions de détentions dans les centres de rétentions sont inacceptables.


Et la population des centres de détentions n'a pas grand chose à voir avec les groupes d'agresseurs dont vous vous plaignez à juste titre. Je condamne le racisme quelle que soit la couleur de
peau, la nationalité ou la religion à laquelle il s'attaque et je ne me fais aucune illusion sur le racisme antifrançais qui existe bel et bien.



Un rat noir 11/05/2010 16:25



le fait de dire "2noirs violant une jeune blanche" est il raciste? Le fait de parler d'islamisation est il raciste?


Donc vous etes pasteur. Je n'ai que survolé votre blog, mais j'avais cru à première vue me trouver face à des catholiques "soft". Ou vos activitées sont elles ouvertes à tout les courants du
christianisme? Quand à la loi du talion, je ne m'y réfererais meme pas. chaque action doit etre jugée selon les circonstances, on ne peut punir un homicide involontaire par la peine de mort.


Quand à cette "célébration de la violence", eslle est à prendre avec des pincettes. Moi je ne célèbre pas la violence, je l'accepte comme une composante nécéssaire et naturelle de la Vie. Tout
comme l'amour ou la haine, la violence doit etre dominée, et utilisée à bon escient, mais non refusée en bloc. Gronder son enfant, c'est déjà de la violence, mais justifiée.


Eux (les racailles, quel que soit leur couleur de peau) utilisent la violence comme un moyen d'éviter la moindre frustration. Ils ne peuvent obtenir le respect en travaillant ou en se cultivant,
ni en dominant leurs instincts. D'ou les "tu m'as mal regardé, je te frappe. Tu es habillé différemment, je te frappe. Tu es blanc, je te frappe."


Face à une telle violence, quotidienne, gratuite et irrationnelle, je ne vois qu'un moyen de réagir. Le violence maitrisée et justifiée. Et la lutte contre la culture de masse et les
phénomènes qui, a long terme, engendrent cette violence (immigration massive, société de consommation, perte des valeurs).



Eric George 11/05/2010 16:39



Je suis en effet pasteur. Mais le cercle de silence d'Evreux rassemble des gens de toute confessions (des protestants, des catholiques que vous qualifiriez sans doute de "soft", des non-croyants)


Sinon, disons que j'ai été un peu vite à supprimer votre commentaire mais ne parler de l'immigration que sous l'angle faits divers ou islamisation, me paraît assez limite, oui. D'autant qu'à mon
avis ce qui peut empêcher toute une rame d'intervenir contre une agression c'est bien la peur mais certainement pas celle de se faire traiter de raciste. La situation pourrait être la même avec
deux agresseurs blancs.


Pour la violence comme naturelle et faisant partie de la vie, je vais vous surprendre mais je suis d'accord. La violence est profondément enracinée en l'humain. Cela ne la justifie pas à mes
yeux. Contrairement à l'un de vos principaux reproches, je ne suis absolument pas humaniste et je ne crois pas que l'homme soit bon. En revanche, je ne crois pas non plus que nous ayons intérêt à
nous laisser dominer par nos pulsions. Et votre intervention du premier mai a été vécue par les participants comme un "tu penses différemment, je t'insulte".



Lapin de Garenne 11/05/2010 15:04



Il est marqué dans la bible: si on te frappe sur la joue droite, tends la gauche. Il est aussi marqué plus loin: oeil pour oeil, dent pour dent...................


Lorsque les Hébreux furent persécutés, Yahvé ne fut pas tendre avec leurs persécuteurs. La noyade des Egyptiens, les murs de Jérico, Josué arretant le soleil, l'archange Gabriel massacrant 2000
assyriens dans leur sommeil... C'est de la non-violence çà?


Et puis je me demande comment vous récompensera votre dieux, vous qui favorisez l'islamisation de l'europe chrétienne.  Je pense que vous n'aurez meme pas une chance au purgatoire... Encore
heureux que vous soyez non-violents, çà donne à votre foi un reste ce crédibilité. ^^



Eric George 11/05/2010 15:09



Hmm en fait, "Oeil pour oeil" vient bien avant "tend l'autre joue"... Oeil pour oeil, dent pour dent, c'est la loi du talion (qui est déjà un progrès contre l'instinct naturel de vengeance, on
pourrait traduire par "ne fais pas plus de mal qu'on ne t'en a fait". Et cette loi du talion a été corrigée ou plutôt radicalisée (dans son esprit) plus tard par un certain Jésus Christ


Quant aux épisodes que vous citez, ne lisant pas les textes de manière fondamentaliste, je n'en fais pas vraiment un plaidoyer contre la non-violence...


Enfin, le Dieu qui punit et qui récompense, tout comme le purgatoire, n'ont guère de place dans le protestantisme


PS : je veux bien discuter mais tout commentaire contenant des propos racistes sera effacé. Néanmoins votre "célébration de la force et de la grandeur" me semble animer et s'exprimer de la même
manière chez ceux dont vous dénoncer la violence.



Wolfram 01/05/2010 22:05


Dommage que l'État chante la même chanson, celle des violences - verbales, physiques, punaces [sic]...


Eric George 03/05/2010 18:52



tout à fait d'accord. L'exemple de la logique d'affrontement vient de haut, hélas...