Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles récents

Ma liberté

29 Janvier 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #Moustaki, #liberté, #vers 2017

Ma liberté

Pour se préparer à faire de 2017 une année d’affirmation et de témoignage autant que de commémoration, l’Église Protestante Unie de France lance un processus Vers 2017 et, en préambule de ce processus, elle propose un semainier, 40 questions, sur 40 semaines pour permettre à chacun de réfléchir sur ce la manière dont nous comprenons aujourd’hui l’Évangile.

Chic, ça devrait me donner des idées d’articles. (Bon, on est déjà à la cinquième semaine et c’est la première idée qui me vient c’est peut-être pas gagné, en ce qui me concerne…)

Toujours est-il que la question de cette semaine, c’est : Libre, oui, mais comment ? Et bien sûr, mon goût pour la citation me pousse à répondre en citant Moustaki

- Libre, oui, mais comment ?

- En quittant ses amis, en changeant de pays.

Et voilà que la réponse me fait me réciter chanter la chanson. Et en fait, elle est drôlement facile à lire de manière théologique, cette chanson. Elle nous parle de cette soif de liberté qui nous fait récuser tout engagement et finalement toute relation, elle nous parle de cette soif de liberté qui nous réduit finalement à la condition d’esclave (Et combien j’ai souffert pour pouvoir satisfaire tes moindres exigences). Elle nous parle d’un amour qui nous tombe dessus, qui nous arrache à nous-même et nous rétabli dans la relation.

En oubliant un peu la dimension sentimentale, ça ressemble quand même drôlement à cette histoire d’une humanité qui, dans sa prétention à être libre, tombe dans l’esclavage et qui, parce qu’elle se découvre aimée, gagne la possibilité d’aimer, une humanité qui découvre aussi un amour qui coûte à son orgueil.

Lorsque sans me méfier, les pieds, les poings liés, je me suis laissé faire

Et je t’ai trahie pour une prison d’amour et sa belle gêolière

Georges Moustaki

Seigneur, tu m’as séduit et je me suis laissé séduire

Jérémie 20, 7

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (24) Lorenzo Lotto : La Nativité

24 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Lorenzo Lotto, #croix

Un Avent en peinture (24) Lorenzo Lotto : La Nativité

Un crucifix dans la crèche. L’anachronisme surprend. On pourrait y voir de la naïveté peut-être. Mais le peintre fait preuve de profondeur, il nous rappelle que l’enfant de la mangeoire, encore annoncé par les anges, ira jusqu’au bout de l’abaissement, jusqu’à la mort du blasphémateur sur la croix. Le bébé nous tend les bras, le crucifié nous ouvre les bras. De la naissance à la mort, c'est dans le même geste que Dieu nous accueille, c'est dans le même cadeau qu'il s'offre à nous

Lorenzo Lotto : La Nativité (Italie XVI°)

Lorenzo Lotto : La Nativité (Italie XVI°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (23) Hugo van der Goes : Nativité nocturne

24 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Van der Goes, #lumière, #témoignage

Un Avent en peinture (23) Hugo van der Goes : Nativité nocturne

Elle est fragile la flamme de la bougie, flammèche dérisoire comparée aux lumières de l’étoile, des anges et de l’enfant. Pourtant, elle est là, dans les mains de Joseph.

Il en va ainsi de notre témoignage. Dérisoire sans doute comparé à la lumière de la résurrection, au souffle de l’Esprit, et pourtant, il est attendu, appelé, commandé même. Le Dieu de lumière nous appelle à être lumière du monde.

Hugo van der Goes : Nativité nocturne (Pays Bas XV°)

Hugo van der Goes : Nativité nocturne (Pays Bas XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (22) Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation

22 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #annonciation, #ange, #Braccesco

Un Avent en peinture (22) Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation

Comme un oiseau de proie, l’ange fond sur une Marie presque effrayée.

Nous sommes habitués aux douceurs de Noël. Mais ce dynamisme, cette irruption c’est aussi cela le message de l’Evangile : une parole qui nous rejoint là où nous ne l’attendons pas, une parole qui s’abat sur nous parfois de manière fracassante.

Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation. (Italie XV°)

Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation. (Italie XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (21) Max Ernst : La Vierge corrigeant l'enfant Jésus

21 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Kénose

Un Avent en peinture (21) Max Ernst : La Vierge corrigeant l'enfant Jésus

L’image est aujourd’hui plus blasphématoire encore que lorsque elle a été peinte. Et pourtant, au de la provocation, « il me plaît de penser que Jésus est né dans une famille humaine, qu’il a joué dans la rue avec ses copains, a mis du désordre dans l’atelier de son père, a fait des caprices et reçu des fessées » (Alain Arnoux). Chute salutaire de l’auréole quand, vraiment, Dieu se fait l’un de nous

Max Ernst : La Vierge corrigeant l'enfant Jésus devant trois témoins. Allemagne (XX° siècle)

Max Ernst : La Vierge corrigeant l'enfant Jésus devant trois témoins. Allemagne (XX° siècle)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (20) Giovani da Milano : L'adoration des bergers

20 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #bergers, #rencontre, #Giovani Da Milano

Un Avent en peinture (20) Giovani da Milano : L'adoration des bergers

« Salut la compagnie ! Je passais par hasard… » Bien sûr, le geste du berger n’est pas conforme au récit biblique, pourtant dans sa conviviale simplicité, il figure toutes les rencontres de Jésus Christ. Rencontres toutes simples, loin des solennité et des religiosité, rencontres tellement humaines, tellement authentiques, rencontres qui aujourd’hui encore transforment des vie. Le Royaume s’est approché.

Un Avent en peinture (20) Giovani da Milano : L'adoration des bergers
Voir les commentaires

Un Avent en peinture (19) Gentile da Fabriano : L'adoration des mages

19 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #mages, #générations, #da Fabriano

Un Avent en peinture (19) Gentile da Fabriano : L'adoration des mages

Le vieillard, l’homme et l’adolescent, plutôt que trois peuples, les mages représentent ici trois âges. Dieu qui vient pour tous, l’affirmation n’est pas seulement géographique, elle est aussi générationnelle. Nos castes d’âge sont parfois plus prégnantes que nos catégories sociales ou que nos frontières, alors, quand dans nos fêtes de Noël, l’arrière-petit-fils rencontrera son arrière-grand-mère, au-delà des échanges de cadeaux, rappelons-nous la visite de la jeune Marie à Élisabeth, sa parente âgée, rappelons-nous de Siméon et d’Anne devant Jésus enfant. Rappelons-nous de cette promesse : jeunes et vieux se réjouiront ensemble.

Gentile da Fabriano : L'adoration des Mages (Italie XV°)

Gentile da Fabriano : L'adoration des Mages (Italie XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (18) Roelandt Savery : Paysage avec la fuite en Egypte

18 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #fuite en Egypte, #secret, #Royaume

Un Avent en peinture (18) Roelandt Savery : Paysage avec la fuite en Egypte

Alors que le monde continue à tourner, que chacun vaque à son quotidien, une famille passe une frontière. Alors que le monde continue à tourner, que les oiseaux volent, le fils de Dieu échappe à la folie des hommes. Alors que le monde continue à tourner, dans le secret, Dieu prépare son Royaume

Roelandt Savery. Paysage avec la fuite en Egypte (Pays Bas XVII°)

Roelandt Savery. Paysage avec la fuite en Egypte (Pays Bas XVII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (17) Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph

17 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Joseph, #songe, #ange, #Mengs

Un Avent en peinture (17) Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph

L'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph. Mais de quel songe s'agit-il ? De celui où l'ange dit à Joseph de prendre Marié pour épouse ? De celui où il lui dit de fuir en Égypte ? De celui où il lui dit de rentrer en Israël ?

Difficile de répondre car le geste est le même : «Va et prends la direction que tu ne pensais pas prendre» et le sourire est le même «N'aie pas peur, je suis avec toi». Le geste nous envoie et nous bouscule, le sourire nous assure et nous rassure.

Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph. (Allemagne XVIII°)

Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph. (Allemagne XVIII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision

16 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Circoncision, #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Rembrandt, #Jésus, #Nom

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision

Quand huit jours furent accomplis, il fut circoncis et on lui donna le nom de Jésus, celui que l’ange avait indiqué avant sa conception.

Luc 2, 21

Pendant que l’enfant est circoncis, une main trace à la plume son nom sur un registre. Un nom donné par Dieu, un nom qui affirme « Dieu sauve ».

« C’est au nom de Jésus que nous te prions ainsi » dit une vieille formule liturgique. N’oublions pas que ce nom n’est pas notre formule magique, notre « Sésame ouvre-toi » ou notre « abracadabra », ce nom est le programme, l’assurance sur laquelle nous pouvons appuyer toute prière : « Dieu sauve ».

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision
Voir les commentaires