Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #demy tag

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

15 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Liberté, #Demy

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Egypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !

Nombres 11, 7

Non je ne ferai pas le coup d'un trésor caché dans la misère, d'une lumière que les hommes ne savent accueillir. Peau d'âne n'est définitivement pas une figure christique.

En revanche, dans la version de Demy : Peau d'âne, c'est l'histoire de parents (le père de la princesse Et la mère du prince qui sont prêt à donner à leurs enfants tous ce qu'ils désirent. Or la princesse comme le prince devront fuir cette générosité (qui marque finalement un amour incestueux chez le roi, castrateur chez la mère) pour trouver une véritable liberté.

Seigneur Dieu

En ces temps de fête et d’abondance

Donne-moi de ne pas confondre

La réalisation de mes caprices

Avec tes bienfaits

Donne-moi la force d’une liberté

Qui appauvrit et qui amoindrit

Toi qui a voulu naître

Sur la paille d’une étable

Donne-moi de redescendre un peu

Sur terre,

Vers la liberté et vers l’amour

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

15 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Liberté, #Demy

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Egypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !

Nombres 11, 7

Non je ne ferai pas le coup d'un trésor caché dans la misère, d'une lumière que les hommes ne savent accueillir. Peau d'âne n'est définitivement pas une figure christique.

En revanche, dans la version de Demy : Peau d'âne, c'est l'histoire de parents (le père de la princesse Et la mère du prince qui sont prêt à donner à leurs enfants tous ce qu'ils désirent. Or la princesse comme le prince devront fuir cette générosité (qui marque finalement un amour incestueux chez le roi, castrateur chez la mère) pour trouver une véritable liberté.

Seigneur Dieu

En ces temps de fête et d’abondance

Donne-moi de ne pas confondre

La réalisation de mes caprices

Avec tes bienfaits

Donne-moi la force d’une liberté

Qui appauvrit et qui amoindrit

Toi qui a voulu naître

Sur la paille d’une étable

Donne-moi de redescendre un peu

Sur terre,

Vers la liberté et vers l’amour

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

15 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Liberté, #Demy

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Egypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !

Nombres 11, 7

Non je ne ferai pas le coup d'un trésor caché dans la misère, d'une lumière que les hommes ne savent accueillir. Peau d'âne n'est définitivement pas une figure christique.

En revanche, dans la version de Demy : Peau d'âne, c'est l'histoire de parents (le père de la princesse Et la mère du prince qui sont prêt à donner à leurs enfants tous ce qu'ils désirent. Or la princesse comme le prince devront fuir cette générosité (qui marque finalement un amour incestueux chez le roi, castrateur chez la mère) pour trouver une véritable liberté.

Seigneur Dieu

En ces temps de fête et d’abondance

Donne-moi de ne pas confondre

La réalisation de mes caprices

Avec tes bienfaits

Donne-moi la force d’une liberté

Qui appauvrit et qui amoindrit

Toi qui a voulu naître

Sur la paille d’une étable

Donne-moi de redescendre un peu

Sur terre,

Vers la liberté et vers l’amour

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

15 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Liberté, #Demy

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Egypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !

Nombres 11, 7

Non je ne ferai pas le coup d'un trésor caché dans la misère, d'une lumière que les hommes ne savent accueillir. Peau d'âne n'est définitivement pas une figure christique.

En revanche, dans la version de Demy : Peau d'âne, c'est l'histoire de parents (le père de la princesse Et la mère du prince qui sont prêt à donner à leurs enfants tous ce qu'ils désirent. Or la princesse comme le prince devront fuir cette générosité (qui marque finalement un amour incestueux chez le roi, castrateur chez la mère) pour trouver une véritable liberté.

Seigneur Dieu

En ces temps de fête et d’abondance

Donne-moi de ne pas confondre

La réalisation de mes caprices

Avec tes bienfaits

Donne-moi la force d’une liberté

Qui appauvrit et qui amoindrit

Toi qui a voulu naître

Sur la paille d’une étable

Donne-moi de redescendre un peu

Vers la liberté et vers l’amour

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

15 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Liberté, #Demy

Calendrier ciné de l'Avent (16) Peau d'âne

Nous nous rappelons le poisson que nous mangions pour rien en Egypte, les concombres, les pastèques, les poireaux, les oignons, l’ail !

Nombres 11, 7

Non je ne ferai pas le coup d'un trésor caché dans la misère, d'une lumière que les hommes ne savent accueillir. Peau d'âne n'est définitivement pas une figure christique.

En revanche, dans la version de Demy : Peau d'âne, c'est l'histoire de parents (le père de la princesse Et la mère du prince qui sont prêt à donner à leurs enfants tous ce qu'ils désirent. Or la princesse comme le prince devront fuir cette générosité (qui marque finalement un amour incestueux chez le roi, castrateur chez la mère) pour trouver une véritable liberté.

Seigneur Dieu

En ces temps de fête et d’abondance

Donne-moi de ne pas confondre

La réalisation de mes caprices

Avec tes bienfaits

Donne-moi la force d’une liberté

Qui appauvrit et qui amoindrit

Toi qui a voulu naître

Sur la paille d’une étable

Donne-moi de redescendre un peu

Vers la liberté et vers l’amour

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (9) Les demoiselles de Rochefort

8 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Demy, #Incarnation, #Altérité

Calendrier ciné de l'Avent (9) Les demoiselles de Rochefort

Avec ses pastels, ses chorégraphies, ses chants et ses alexandrins, le Rochefort de Demy ressemble un peu au Christmastown de Burton. Mais outre cela, c’est une scène particulière qui me fait placer ce film dans mon calendrier de l’Avent : chez Guillaume Lancien, son prétendant, Delphine Garnier découvre le portrait que Maxence a peint d’elle sans la connaître.

  • C’est troublant cette ressemblance, c’est tout à fait moi !
  • Pas du tout, ma chère, c’est platement figuratif, toi, tu es spirituelle

Pourtant, il apparaît vite que le peintre « platement figuratif » est le véritable amoureux alors que le marchand de tableau célébrant la spiritualité enferme Delphine dans une image.

Nous affirmons souvent que Jésus est la proximité du Dieu Tout Autre, pourtant Jésus est en fait la véritable altérité du Dieu inconnaissable. En effet, Dieu est tellement autre, tellement différent qu’il devient facilement assimilable. Or de l’enfant de la mangeoire au supplicié de la croix, l’homme Jésus devient plus difficile à maîtriser à contrôler. Dans les images que nous nous faisons de lui, nous sommes confrontés à ses paroles, à ses attitudes. C’est bien dans ce Jésus si proche qu’en fin de compte nous sommes face à la véritable altérité de Dieu

Notre Dieu

Dans la mangeoire et dans le baptême

Dans l’enseignement et dans les gestes

Dans la Cène et dans la croix

De Jésus de Nazareth

Tu te fais connaître

Et tu brises toutes nos prétendues connaissances de toi

Pour cette humanité qui révèle ta vraie divinité

Nous te rendons grâce

Amen

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (3) The pied piper

2 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #Demy, #calendrier de l'Avent, #Noël, #vision

Calendrier ciné de l'Avent (3) The pied piper

Un conte, pas de Noël mais de fées, quand même : le joueur de flûte. Bien sûr quand Demy adapte le conte, il délaye et nous dépeint une société qui s’effondre sur elle-même et bien sûr, le symbole de cette société sclérosée, c’est une caricature de l’Église médiévale (pas sûr qu’en 1971, c’était franchement révolutionnaire, aujourd'hui, ça fait clairement cliché)

En revanche, ce qui est sympa dans le film de Demy c’est que, face à cette société qui s’effondre, c’est l’alliance de la science et de la poésie qui offre un souffle neuf. Or ce regard à la fois lucide et inspirant sur le monde, c’est précisément ce que je reconnais dans l’Évangile. En effet, le Royaume annoncé par l’Évangile n’est pas seulement le matin du grand soir, il est aussi une dénonciation sans concession de ce qu’est notre monde.

Dieu notre Père

En ce temps de l’Avent

Donne nous de ne pas nous noyer

Dans la résignation et le cynisme

Tiens nous dans une espérance agissante

Donne nous de ne pas nous perdre

Dans la fantaisie et le rêve

Garde nous vigilants et lucides

Voir les commentaires