Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #entraide tag

Servir l'humain avant Dieu

12 Juillet 2016 , Rédigé par Eric George Publié dans #-AccueillonslesExiles, #Actualité ecclesiale, #Bible, #Exilés, #Accueil, #Entraide

Servir l'humain avant Dieu

Ces jours-ci, la devise républicaine s’affiche sur le fronton des églises protestantes. Suite au synode de Nancy, l’Eglise Protestante Unie de France fait campagne, avec d’autres associations, auprès du gouvernement pour que la Méditerranée, pour qu’au moins les engagements de notre pays quant à l’accueil des réfugiés soient tenus.

Mais cet affichage de la devise républicaine pose question, notre volonté d’accueil est elle fondée sur la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, sur les idéaux humanistes ou bien sur l’Evangile, sur le commandement de Dieu tel qu’il se révèle dans les Ecritures ? La Bible ne comporte-t-elle pas assez de textes plaidant pour l’accueil de l’étranger pour que nous ne soyons pas capables d’en trouver un ?

La réponse est simple, cette campagne#AccueillonslesExiles, l’Eglise Protestante Unie de France la mène avec d’autres : nous ne pouvions pas imposer un verset biblique à l’association boudhiste de France ni à la très interconfessionnelle association Coexister.

De plus, l’argument biblique aurait eu peu de pertinence pour s’adresser à un Etat laïc.

Mais le partenariat avec d’autres, l’adresse à un état laïc justifie-t-il que nous renoncions à afficher nos convictions ? Dans bien des cas, je répondrais non. Mais dans ce cas précis, je crois que l’efficacité du service de l’humain, de l’entraide doit passer avant l’annonce de l’Evangile.

Oui, c’est la Bonne Nouvelle de Jésus Christ et son commandement d’amour du prochain qui, avant toute considération humaniste ou politique, avant tout calcul, me fait dire que nous ne pouvons fermer nos frontière lorsque des humain(e)s sont obligés de fuir leur pays, au risque de tout perdre. Ce même commandement d’amour m’interdit d’ailleurs de m’affranchir du principe de réalité, de ne pas prendre mes responsabilités dans ce que cet accueil impliquera ou d’oublier que l’exil est en soi un fléau qu’il nous faut combattre.

Je ne suis pas le plus ardent défenseur de l’efficacité et du rendement. Il m’arrive même de penser que nous visons trop souvent l’efficacité dans notre annonce de la Bonne Nouvelle, que nous ne faisons plus assez confiance à la puissance propre de l’Evangile et que de témoins, nous courrons le risque nous transformer en communiquants…

Mais pour le service de l’humain, l’efficacité doit être de mise. Et si cette efficacité nécessite que nous faisions passer l’annonce en second plan, alors écoutons l’Ecriture qui nous dit que le service de l’humain doit passer avant le service de Dieu.

Si donc tu vas présenter ton offrande sur l’autel, et que là tu te souviennes que ton frère a quelque chose contre toi, laisse ton offrande là, devant l’autel, et va d’abord te réconcilier avec ton frère, puis viens présenter ton offrande.

Matthieu 5 , 23-24

Le sabbat a été fait pour l’homme et non l’homme pour le sabbat

Marc 2, 27​​

Servir l'humain avant Dieu
Voir les commentaires