Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Articles avec #jeu tag

Ricochet robot, des obstacles salvateurs

7 Février 2016 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #ricochet robot, #jeu, #liberté

Ricochet robot, des obstacles salvateurs

A Ricochet Robot, le but est d’emmener un robot vers son but avec le moindre déplacement possible. Ce n’est pas un jeu de société classique mais plutôt un casse tête collectif dont la règle est simple : un robot avance tout droit jusqu’à ce qu'il se heurte à un obstacle qui lui permettra de repartir dans une autre direction. A nous, joueurs donc, de trouver le plus rapidement possible, la manière d’utiliser les parois et les autres robots pour que le robot atteigne sa cible.
Et tout en nous triturant les méninges, nous pestons contre ces murs qui ne sont jamais au bon endroit, et surtout contre ces abrutis de robots dépourvus de freins qui ne sont pas foutus de s’arrêter où il faudrait. ..
Mais en fait, nous leurs ressemblons un peu à ces abrutis de robots. Il nous arrive aussi de foncer droit devant nous, de suivre notre idée jusqu’à ce qu’un obstacle nous permette de nous arrêter et de changer de direction. Comme les robots ricocheurs, sans ce qui se dresse sur notre chemin, sans ce qui bloque notre trajectoire, nous serions finalement incapables d'atteindre notre but, nous nous perdrions dans notre course en avant. Ces obstacles salutaires, ce sont nos limites (les bords du plateau), les lois qui nous sont imposées autant que données (dans le jeu, les parois intérieures) et les autres (les autres robots), oui surtout les autres...
Surtout les autres parce qu’à Ricochet Robot, un joli coup, c’est souvent un coup qui implique deux voire trois autres robots.
Surtout les autres, parce que parmi ces obstacles qui m’aident à avancer, Jésus m’invite à faire passer l’autre, le prochain, avant tous les autres, avant la loi (en effet, celle-ci est faite pour l'homme (cf. Mc 2, 27) et avant mes propres limites (Mt 5, 39)
Enfin, dans Ricochet Robot comme dans la vie, l’autre aussi cherche à atteindre sa place et je puis être, moi aussi, cet obstacle qui va lui permettre de s’arrêter, de changer de direction, d’atteindre sa case et de trouver sa place…
Bien sûr, nous ne sommes pas des robots mais sommes nous capables de discerner à travers ce qui nous fait obstacle et ceux qui nous font obstacle, les limites dont nous avons besoin pour nous arrêter, pour changer de direction, pour repartir et finalement atteindre notre place…

Alex Randolph : Ricochet Robot

Voir les commentaires

Dans le dictionnaire des jeux, Jésus...

8 Novembre 2015 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #jeu, #main chaude, #Passion

On trouve dans l'évangile selon Marc (14,65) une allusion évidente à ce jeu antique, pendant la passion, avant le reniement de Pierre : "Et quelques uns se mirent à cracher sur Jésus, à lui voiler le visage et à le frapper à coups de poing en disant Devine ! "

Selon Luc (22, 63-65), cette scène est décrite après ce reniement : "les hommes qui tenaient Jésus se moquaient de lui, et le frappaient. Ils lui voilèrent le visage, et ils l'interrogeaient, en disant : devine qui t'a frappé ?"

Selon Matthieu (24,68) les bourreaux dirent : Christ, prophétise ; dis-nous qui t'a frappé.
Ces citations attestent que les soldats paraissent moins avoir mis à l'épreuve la science surnaturelle de Jésus qu'avoir eu l'intention de l'humilier en jouant avec lui au collabismos, comme avec un aveugle. Il est donc vraisemblable qu'à ce moment, bien que les textes ne le mentionnent pas, Jésus se couvrait le visage avec les paumes de ses mains, se protégeant ainsi des crachats et des coups. Dans ces conditions, il importe de constater que Matthieu ne mentionne pas le voile dont parlent Marc et Luc, et semble décrire plus exactement les faits.

Ce passage des Evangiles peut être rapproché de la citation d'Isaïe (50,6) J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient

La main chaude in "le dictionnaire des jeux" (1964)

Dans le dictionnaire des jeux, Jésus...

Aussi sommaire soit-elle, l'exégèse n'est pas inintéressante et peut-être un brin iconoclaste ( personnellement, l'idée d'un Jésus aussi démuni que toutes les victimes de la torture, essyaant dérisoirement de se protéger, me convient très bien mais peut-être à l'époque (1964) certains auraient pu être choqués "comment, Jésus aurait essayé d'échapper aux coups et aux crachats ?".)...

En fait, ce qui me laisse un peu songeur, c'est ce commentaire qui occupe plus du tiers de l'article... Dans une encyclopédie du jeu publiée aujourd'hui, trouverait-on à l'article "Main chaude" seulement une allusion à la Passion du Christ...

Loin de crier à l'effondrement de notre civilisation, je me dis simplement "dommage..."

Voir les commentaires