Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Avent en peinture (8) La Nativité avec les prophètes Esaïe et Ezéchiel de Buoninsegna

8 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Bible, #Ancien Testament, #Nouveau Testament, #Esaïe, #Ezechiel, #Buoninsegna

Un Avent en peinture (8) La Nativité avec les prophètes Esaïe et Ezéchiel de Buoninsegna

Dans les mains des prophètes, les rouleaux du premier Testament, de la Première Alliance, et l’on retrouve le même rouleau dans les mains de l’ange. Le nouveau n’efface pas le premier, le gentil Dieu de Jésus Christ ne vient remplacer le Dieu barbare et cruel de l’Ancien Testament, mais le même Dieu fidèle se tient au côté de l’humanité et accomplit ses promesses.

Duccio di Buoninsegna : La Nativité avec les prophètes Esaïe et Ezechiel. Sienne XIV°

Duccio di Buoninsegna : La Nativité avec les prophètes Esaïe et Ezechiel. Sienne XIV°

Voir les commentaires

Un Avent en Peinture (12) Alessandro Turchi : Le massacre des innoncents

12 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Turchi, #Veronese, #innocents, #massacre, #violence

Un Avent en Peinture (12) Alessandro Turchi : Le massacre des innoncents

Bethléem, Centre Afrique. Il s’est fait homme, il nous a rejoint dans notre humanité, cela veut dire aussi qu’il s’est mis du côté des victimes de nos folies, de nos volontés de puissance et de nos peurs. L’enfant a échappé au massacre, l’adulte mourra sur une croix. Face à la soif de sang des hommes, notre Dieu a choisi la faiblesse. Jusqu'au bout.

Alessandro Turchi. Le massacre des innocents (Vérone XVII°)

Alessandro Turchi. Le massacre des innocents (Vérone XVII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (6) La Sainte Famille de Luca Signorelli

6 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Signorelli, #Mandela, #Racisme, #Naissance

Un Avent en peinture (6) La Sainte Famille de Luca Signorelli

Une Marie blanche, un Joseph noir, penchés sur l’enfant dans le même attendrissement. L’image est plus surprenante que toutes les crèches ethniques. Jeu de couleur et de contraste ? Erreur de titre ? Ou bien le peintre se fait théologien, prophète et, au-delà du souci de réalisme historique, il nous raconte autour de cette naissance l’impossible (pour cette époque) rassemblement de toute l’humanité.

Luca Signorelli. La Sainte famille (Florence XV° siècle)

Luca Signorelli. La Sainte famille (Florence XV° siècle)

Voir les commentaires

Un avent en peinture (9) Federico Barocci : La circoncision

9 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Barocci, #Circoncision, #Judaïsme, #Jésus

Un avent en peinture (9) Federico Barocci : La circoncision

C’est le geste ordinaire qui accompagne une naissance, un geste ordinaire qui marque le garçon d’une appartenance. Et pourtant, ce tableau du XVI° siècle me fait serrer les poings d'un peu de honte quand je pense aux yeux écarquillés de surprise que je rencontre trop souvent au XXI° siècle lorsque j’affirme que notre Messie, mon Seigneur et mon Sauveur était juif.

Federico Barocci. La circoncision. Italie XVI°

Federico Barocci. La circoncision. Italie XVI°

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (10) Giorgione : L'adoration des bergers

10 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #bergers, #livré, #adorer, #Kénose

Un Avent en peinture (10) Giorgione : L'adoration des bergers

L’enfant est déposé à terre, livré à l’adoration des bergers. Livré, adoration, ces deux mots sont curieusement accolés. Pourtant, Dieu ne se livre-t-Il pas à notre adoration ? Quand nous utilisons son Nom pour justifier nos crimes mais aussi quand nous édulcorons son message pour en faire notre morale, quand nous plions sa Parole au grès de nos interprétations, quand toujours nous le créons et le dé-créons à notre image… Parce qu’Il nous aime, en se faisant connaître, le Dieu Très Grand, le Dieu Tout-Autre s’est livré à notre adoration.

Giorgione : L'adoration des bergers. Venise XV° siècle

Giorgione : L'adoration des bergers. Venise XV° siècle

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (17) Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph

17 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Joseph, #songe, #ange, #Mengs

Un Avent en peinture (17) Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph

L'ange du Seigneur apparaît en songe à Joseph. Mais de quel songe s'agit-il ? De celui où l'ange dit à Joseph de prendre Marié pour épouse ? De celui où il lui dit de fuir en Égypte ? De celui où il lui dit de rentrer en Israël ?

Difficile de répondre car le geste est le même : «Va et prends la direction que tu ne pensais pas prendre» et le sourire est le même «N'aie pas peur, je suis avec toi». Le geste nous envoie et nous bouscule, le sourire nous assure et nous rassure.

Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph. (Allemagne XVIII°)

Anton Raphaël Mengs : Le songe de Saint Joseph. (Allemagne XVIII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (2) :L'adoration des mages de Bernardino Luini

2 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #mages, #Luini, #Joseph

Un Avent en peinture (2) :L'adoration des mages de Bernardino Luini

Alors que l’enfant Jésus bénit Gaspard, Melchior et Balthazar (la représentation est tellement classique, que je ne vois pas pourquoi ne pas les nommer), Joseph regarde, à travers la fenêtre, la foule qui accompagne les mages. Bien sûr, ceux qui sont entrés sont accueillis mais ceux qui arrivent, ceux qui sont en chemin, ceux qui ne font qu’approcher ne sont pas ignorés

L'adoration des mages. Bernardino Luini (Lombardie XVI° siècle)

L'adoration des mages. Bernardino Luini (Lombardie XVI° siècle)

Voir les commentaires

un Avent en peinture (7) La fuite en Egypte par Orazio Gentileschi

7 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #fuite en Egypte, #Noël, #Réfugiés

un Avent en peinture (7) La fuite en Egypte par Orazio Gentileschi

Joseph prit l’enfant et sa mère, de nuit, et se retira en Égypte.

Matthieu 2, 14

Ces quelques mots passent presque inaperçus dans le combat que se livrent Hérode et les mages.

Mais le peintre me dit la précarité de la halte, l’épuisement de Joseph. Il me dit également la simplicité de ce lien familial au milieu des tourmentes. Au-delà des prophéties et des annonces, il me dit aussi une famille parmi celles que la folie des hommes jettent sur les routes.

Orazio Gentileschi : La fuite en Egypte (Italie XVII°)

Orazio Gentileschi : La fuite en Egypte (Italie XVII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (13) Jan Brueghel l'Ancien : L'adoration des mages

13 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Jan Brueghel l'Ancien, #Mages, #humilité

Un Avent en peinture (13) Jan Brueghel l'Ancien : L'adoration des mages

Devant une masure, ils ont déposés leurs sceptres et leurs couronnes. Pour se prosterner, ils ont abandonnés les symboles de leur puissance, de leur fonction et de leur charge. Devant le Dieu qui s’abaisse, sommes-nous capables de nous abaisser ainsi ? Sommes-nous capables d’abdiquer ainsi tout orgueil ? Non pas seulement celui de notre pouvoir et de notre richesse mais aussi celui que nous plaçons dans nos responsabilités, dans nos charges. Pouvons-nous abandonner toute volonté de contrôle au point de nous reconnaître « serviteurs inutiles » ?

Jan Brughel l'Ancien : L'adoration des mages (Belgique XVI°)

Jan Brughel l'Ancien : L'adoration des mages (Belgique XVI°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (14) Fra Bartolomeo : La Vierge adorant l'Enfant avec saint Joseph

14 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Fra Bartolomeo, #construction, #Noël

Un Avent en peinture (14) Fra Bartolomeo : La Vierge adorant l'Enfant avec saint Joseph

Derrière le portrait de famille, derrière le petit Jean Baptiste (déjà en tenue !), une maison en construction. Fra Bartolomeo nous rappelle que Noël n’est pas une parenthèse liturgique ou féerique dans le cours de nos vies, dans le cycle de nos années mais que Dieu a ouvert un chantier, un projet pour l’humanité toute entière.

Fra Bartolomeo : La Vierge adorant l'Enfant avec Saint Joseph (Italie XV°)

Fra Bartolomeo : La Vierge adorant l'Enfant avec Saint Joseph (Italie XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (15) Rogier van der Weyden : L'Annonciation

15 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #annonciation, #Weyden, #bible

Un Avent en peinture (15) Rogier van der Weyden : L'Annonciation

C’est une image classique de l’Annonciation : Marie lit, et le titre de son livre nous est connu : le Premier Testament, la première Alliance. Et c’est dans le secret de sa lecture, dans l’intimité de sa chambre que la salutation de l’ange vient la troubler. Dieu s’évade de nos mots qui deviennent litanie pour venir accomplir sa promesse vivante et incarnée.

Rogier Van der Weyden : Triptyque de la Nativité. (Flandre XV°)

Rogier Van der Weyden : Triptyque de la Nativité. (Flandre XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (19) Gentile da Fabriano : L'adoration des mages

19 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #mages, #générations, #da Fabriano

Un Avent en peinture (19) Gentile da Fabriano : L'adoration des mages

Le vieillard, l’homme et l’adolescent, plutôt que trois peuples, les mages représentent ici trois âges. Dieu qui vient pour tous, l’affirmation n’est pas seulement géographique, elle est aussi générationnelle. Nos castes d’âge sont parfois plus prégnantes que nos catégories sociales ou que nos frontières, alors, quand dans nos fêtes de Noël, l’arrière-petit-fils rencontrera son arrière-grand-mère, au-delà des échanges de cadeaux, rappelons-nous la visite de la jeune Marie à Élisabeth, sa parente âgée, rappelons-nous de Siméon et d’Anne devant Jésus enfant. Rappelons-nous de cette promesse : jeunes et vieux se réjouiront ensemble.

Gentile da Fabriano : L'adoration des Mages (Italie XV°)

Gentile da Fabriano : L'adoration des Mages (Italie XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (22) Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation

22 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #annonciation, #ange, #Braccesco

Un Avent en peinture (22) Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation

Comme un oiseau de proie, l’ange fond sur une Marie presque effrayée.

Nous sommes habitués aux douceurs de Noël. Mais ce dynamisme, cette irruption c’est aussi cela le message de l’Evangile : une parole qui nous rejoint là où nous ne l’attendons pas, une parole qui s’abat sur nous parfois de manière fracassante.

Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation. (Italie XV°)

Carlo Braccesco : Triptyque de l'Annonciation. (Italie XV°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (23) Hugo van der Goes : Nativité nocturne

24 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Van der Goes, #lumière, #témoignage

Un Avent en peinture (23) Hugo van der Goes : Nativité nocturne

Elle est fragile la flamme de la bougie, flammèche dérisoire comparée aux lumières de l’étoile, des anges et de l’enfant. Pourtant, elle est là, dans les mains de Joseph.

Il en va ainsi de notre témoignage. Dérisoire sans doute comparé à la lumière de la résurrection, au souffle de l’Esprit, et pourtant, il est attendu, appelé, commandé même. Le Dieu de lumière nous appelle à être lumière du monde.

Hugo van der Goes : Nativité nocturne (Pays Bas XV°)

Hugo van der Goes : Nativité nocturne (Pays Bas XV°)

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (7) Gremlins

6 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Gremlins, #Joe Dante, #Consommation, #Avidité, #Destruction

Calendrier ciné de l'Avent (7) Gremlins

Petit résumé de Gremlins (si vous êtes né dans les années 70, vous pouvez tout de suite passer au paragraphe suivant) : Bill se voit offrir à Noël un charmant animal velu et chantant, un Mogwaï, malheureusement celui-ci a une fâcheuse tendance à se multiplier quand il est mis au contact de l’eau et à se transformer en horrible caricature un Gremlin de lui-même quand il est nourrit après minuit (traduisez vraisemblablement entre minuit et le lever du jour et arrêtez de faire les esprits forts (ceci est une note à l'usage de mon fils))

Bien sûr ce sont les méchants du film, mais aussi carnassiers, agressifs, amateurs de plaisanteries d’un goût douteux soient-ils, les Gremlins ne sont finalement pas des monstres tueurs. Ce qui les rend dangereux et destructeurs, c’est qu’ils assouvissent leurs désirs sans la moindre limite…

Finalement, consommateurs, spectateurs, moqueurs : c’est à nous qu’ils ressemblent bien plus qu’à des problèmes techniques ou à des bugs dans la machine (d’ailleurs les Gremlins, doués de parole sont plus intelligents, plus « évolués » que le Mogwaï dont ils viennent). Ce n’est pas pour rien que Joe Dante a fait apparaître ses monstres en périodes de Noël : en cette période d’hyperconsommation et d’hyperspectacle, gardons-nous de devenir une caricature de Gremlins…

Dieu notre Père

En ce temps de fête et de joie

Accorde nous la grâce

De la simplicité et de la modération

Donne-nous

De ne pas nous noyer dans nos richesses

De ne pas nous étouffer dans notre abondance

De ne pas nous éblouir de fausses lumières

Donne-nous

De ne pas nous détruire nous-même par notre gloutonnerie.
Amen

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (14) La mélodie du bonheur

13 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #impertinence, #musique, #figure christique, #rodgers, #hammerstein

Calendrier ciné de l'Avent (14) La mélodie du bonheur

Le cinéma est plein de figures christiques : un personnage décalé, par sa puissance (Superman ou Mary Poppins), par son étrangeté (E.T ; ou Edward Scissorhands) ou simplement par sa naïveté (Jefferson Smith ou Goubi) vient bouleverser le quotidien d’individus « normaux » et transformer leurs cœurs et leurs vies…

La Maria de la première moitié de La mélodie du bonheur est un de mes personnages christiques préférés, elle n’est ni puissante, ni étrange et son innocence n’est certainement pas de la naïveté, elle est même plutôt retorse, en fait. Et son insolence, ses remises en question d’un ordre établi autant son amour, ressemble finalement bien plus au comportement de Jésus de Nazareth que celui des candides extraterrestres encapés…

Dieu, notre Père

Donne-nous Noël

Comme une comptine impertinente

Comme une mélodie entraînante

Comme une litanie enseignante

Comme un chant de pardon

Comme une musique de fête

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (15) The kid

14 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Chaplin, #Charlot, #Rêve, #Loi, #Liberté

Calendrier ciné de l'Avent (15) The kid

Attention, cette note dévoile la fin du film. Ceci dit, si vous n’avez jamais vu The kid, vous devriez prendre 50 minutes pour vous cultiver au lieu de lire mes bêtises…

Charlot pleure le kid qui lui a été enlevé, et rêve d’une innocence perdue, d’un paradis d’enfance et de liberté. Charlot rêve et c’est la loi qui le réveille pour le prendre au collet.

Catastrophe !!! Pourtant, c’est la loi qui le conduit vers la maison où il retrouvera le kid… Il arrive que la contrainte soit le vrai chemin de la liberté, de la vie et de l’amour.

Dieu notre Père

Nous rêvons d’une liberté illusoire,

d’une innocence imaginée,

nous rêvons d’un Jésus doudou

et le voilà qui vient avec des exigences.

Donne-nous dans cette loi, dans ces exigences

De reconnaître ta bénédiction

Donne-nous dans ce commandement qui nous fait regimber

De reconnaître le chemin de la vie

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (3) : L’adoration des bergers de Castaglione

3 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #bergers, #Benedette

Un Avent en peinture (3) : L’adoration des bergers de Castaglione

Deux mondes se croisent : celui de la lumière et de la beauté avec l’Enfant, Marie et les anges face au monde brute et sombre de Joseph, des bergers et des bêtes. Deux mondes contrastent mais ne s’opposent pas : autour de l’Enfant, les anges et les faunes s’inclinent dans la même adoration. Et si les ténèbres finissaient par recevoir la lumière ?

Giovanni Benedetto Castiglione : L'adoration des bergers (Gênes XVII°)

Giovanni Benedetto Castiglione : L'adoration des bergers (Gênes XVII°)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (5) : L'adoration des mages de Botticelli

5 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #mages, #Botticelli, #Théo en culture

Un Avent en peinture (5) : L'adoration des mages de Botticelli

Foule immense, arrivant de toutes parts, les mages et leurs suite forment un cercle autour de la crèche. Et par la magie de la perspective, Botticelli fait de nous une part de ce cercle.

Le peintre nous rappelle que nous n’assistons pas à une scène de jadis mais que nous faisons partie de cette foule en quête d’étoile, cette foule venue de loin pour assister à la naissance de l’Emmanuel. Les mages ne sont pas ces visiteurs exotiques, ils témoignent que l’enfant de Bethléem est né pour toute l’humanité et que j’ai ma place parmi ceux qui se prosternent et se réjouissent.

Sandro Botticelli : L'adoration des mages (Florence XV° siècle)

Sandro Botticelli : L'adoration des mages (Florence XV° siècle)

Voir les commentaires

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision

16 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #Circoncision, #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Rembrandt, #Jésus, #Nom

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision

Quand huit jours furent accomplis, il fut circoncis et on lui donna le nom de Jésus, celui que l’ange avait indiqué avant sa conception.

Luc 2, 21

Pendant que l’enfant est circoncis, une main trace à la plume son nom sur un registre. Un nom donné par Dieu, un nom qui affirme « Dieu sauve ».

« C’est au nom de Jésus que nous te prions ainsi » dit une vieille formule liturgique. N’oublions pas que ce nom n’est pas notre formule magique, notre « Sésame ouvre-toi » ou notre « abracadabra », ce nom est le programme, l’assurance sur laquelle nous pouvons appuyer toute prière : « Dieu sauve ».

Un Avent en peinture (16) Rembrandt : La circoncision
Voir les commentaires

Un Avent en peinture (24) Lorenzo Lotto : La Nativité

24 Décembre 2013 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Lorenzo Lotto, #croix

Un Avent en peinture (24) Lorenzo Lotto : La Nativité

Un crucifix dans la crèche. L’anachronisme surprend. On pourrait y voir de la naïveté peut-être. Mais le peintre fait preuve de profondeur, il nous rappelle que l’enfant de la mangeoire, encore annoncé par les anges, ira jusqu’au bout de l’abaissement, jusqu’à la mort du blasphémateur sur la croix. Le bébé nous tend les bras, le crucifié nous ouvre les bras. De la naissance à la mort, c'est dans le même geste que Dieu nous accueille, c'est dans le même cadeau qu'il s'offre à nous

Lorenzo Lotto : La Nativité (Italie XVI°)

Lorenzo Lotto : La Nativité (Italie XVI°)

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent : Le Noël des muppets

30 Novembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Noël, #Prière, #Enfance, #Dickens, #Théo en culture

Calendrier ciné de l'Avent : Le Noël des muppets

Afin que s'accomplisse ce que le Seigneur avait annoncé par le prophète...

Matthieu 2, 15.

Charles Dickens ?!? Une bestiole poilue qui vend des pommes à côté d'un rat !?!

Rizzo le rat

Noël chez les Muppets, c’est bien sûr une version du Christmas Carol de Dickens. C’est aussi un petit jeu sur la narration puisque c’est Dickens qui nous raconte son histoire (bien sûr que c’est Dickens, la preuve : il connaît l’histoire). C’est encore l’occasion d ‘expliquer à vos enfants que cette grenouille et ces monstres velus, c’était un de vos seuls rendez-vous télévisuels de la semaine et de passer définitivement pour un dinosaure…

Noël chez les Muppets, c’est enfin, un délicieux cadeau de Noël puisque là où la version anglaise passe allègrement sous silence le sens chrétien de Noël, la traduction française nous offre un (bien léger) clin d’œil :

« C’est la saison des rois mages,

Qui nous délivrent un message

D’amour éternel ! »

Dieu notre Père

Puisque ce temps de l’Avent nous annonce Noël

Donne-nous de le vivre dans l’émerveillement.

Donne-nous le rire et les larmes

Donne-nous l’enthousiasme et le rêve

Par ton amour

Donne nous un esprit d’enfance

Donne-nous de t’attendre et de te recevoir.

Amen

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (5) Le festin de Babette

4 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théo en culture, #calendrier de l'Avent, #Festin, #Loi, #Grâce, #Saveur

Calendrier ciné de l'Avent (5) Le festin de Babette

C’est un pays de simplicité, de service et de sobriété, certains diraient d’austérité, ils oublient que, loin des tumultes du monde, c’est un pays qui touche ceux qui y viennent comme ceux qui y échouent. C’est pourtant un pays de silence et de passions étouffées.

Dans ce pays, un repas est servi, un vrai dîner français, un dîner de luxe dans lequel la cuisinière met tout ce qu’elle a d’argent, mais aussi d’amour, de gratitude et d’espérance. Et ce dîner libère les paroles et réconcilie les mémoires, il ne renverse rien mais il change tout.

Un festin de grâce, qui sans rien enlever à la loi lui ajoute une dimension nouvelle et libératrice.

Dieu notre Père

Toi qui t’invites à notre table

Apaise nos mémoires

Et guéris nos échecs

Rends nous les saveurs d'une vie vraie

Et ouvre nos cœurs à une joie nouvelle

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (11) kuzco

10 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #disney, #conversion, #orgueil, #repentir

Calendrier ciné de l'Avent (11) kuzco

L’empereur mégalo n’est pas, mais alors pas du tout, un film de Noël. Encore qu’un hommage authentiquement hilarant de Disney à Tex Avery c’est un beau cadeau. Bon et puis, ne pourrissez pas mon groove

Et puis, c’est quand même une histoire de conversion. Une histoire de conversion plutôt réaliste ( !) qui plus est. D’abord parce que le chemin de conversion n’est pas sans embûches, sans doutes et sans remises en cause. Et puis parce que Kuzco n’est pas un monstre, ni un empereur malheureux qui s’ennuie et qu’une amitié viendra sauver de son ennui, il n’est, du reste, pas si différent à la fin du film qu’au début, mais entouré au début par ceux qui le mènent à la mort, il sera entouré à la fin par ceux qui le mènent à la vie. Merci de passer la phrase au singulier (en utilisant le neutre ou le masculin).

A la base de cette conversion, une rencontre et un basculement qui conduit au repentir.

Dieu notre Père

Tu viens à notre rencontre

Et nous nous découvrons perdus

Tu viens à notre rencontre

Et nous nous découvrons faibles

Tu viens à notre rencontre

Et nous nous découvrons seuls

Tu viens à notre rencontre

Et enfin,

Enfin libérés de nos illusions,

Nous nous découvrons

Aimés, retrouvés et revigorés.

Voir les commentaires

Calendrier ciné de l'Avent (12) La charrette fantôme

11 Décembre 2014 , Rédigé par Eric George Publié dans #calendrier de l'Avent, #Théo en culture, #Armée du salut, #Conversion, #Rédemption, #Duvivier

Calendrier ciné de l'Avent (12) La charrette fantôme

Edith, jeune salutiste s’attache à la rédemption de David, souffleur de verre malade et aigri. C’est la véritable histoire du film où la charrette fantôme n’a finalement pas d’autre importance que de mettre en scène Jouvet…

Après Cuzko, un autre récit de conversion, bien plus sombre celui-ci et qui dit aussi que la conversion a un prix (La légende de la charrette et l’histoire surnaturelle n’a finalement que peu d’importance). La critique semble beaucoup reprocher à Duvivier sa mièvrerie et son manichéisme, pourtant, le film me semble plutôt bien poser l’ambigüité entre remords et peur (la menace de la charrette fantôme), entre eros et agape (sœur Edith est-elle amoureuse de David ou aime-t-elle ce frère perdu ?), entre dévouement et orgueil, et même entre conversion et endoctrinement (voir l’excellente scène de la réunion de l’Armée du Salut que chacun comprendra sans doute très différemment (l'extrait est malheureument introuvable sur le net)

Dieu notre Père

En ce temps de l’Avent

Nous te prions pour les hommes et les femmes

Qui, en ton nom, s’engagent auprès des plus pauvres

Donne-leur la ruse du serpent, la douceur de la colombe

Donne-leur de garder le cœur de l’agneau

Donne-leur d’être pleinement humains

Donne-leur d’être pour nous

Des appels à l’engagement

Plutôt que des alibis ou des juges

Et tiens-nous à leurs côtés

Par la reconnaissance, par la prière,

Par nos petits gestes de soutien

Voir les commentaires