Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

A la source de la colère

A la source de la colère

Méditation sur Matthieu 5, 20-26 (pour RCF - Haute Normandie)

Quiconque se mettra en colère contre son frère est passible du jugement

Quand la loi de Moïse condamne la violence,

Jésus, lui, nous renvoie à la source.

Il nous fait remonter le cours de la violence

Les premiers pas de la violence,

Le premier filet d’eau

Ce sont les mots qui enferment et qui tuent

Racca ou insensé.

Les mots qui vident l’humain de sa substance, de sa raison.

Et encore en amont, à  la source même de la violence,

Il y a notre colère contre notre frère.

Mais si je peine déjà à lutter contre ma violence

Contre le tranchant de ma langue

Comment pourrai-je lutter contre ma colère ?

 

Et là encore, Jésus me renvoie à la source,

A l’origine de ma colère

« Si tu présentes ton offrande à l’autel

Et que là tu te souviennes que ton frère à quelque chose contre toi »

A la source de ma colère

Ce n’est pas l’autre, celui qui a tant de péché

Qu’il ne devrait même pas oser entrer dans une église

Mais c’est moi, qui me présente devant Dieu

Alourdi de ce que mon frère, ma sœur ont contre moi.

 

« arrange-toi promptement avec ton adversaire

De peur que ton adversaire ne te livre au juge,

Le juge au garde et que tu ne sois mis en prison »

A la source de ma colère

Ce n’est pas l’autre, qui a forcément tous les torts

contre qui il me tarde que justice soit faite

Mais c’est moi

Qui suis passible de prison

C’est moi, ui serai préservé par un arrangement à l’amiable.

 

A la source de ma colère,

Je ne trouve pas l’insupportable prochain

Mais bien moi-même.

 

Alors, comment pourrai-je espérer me libérer de cette colère, de cette violence

En la projetant sur l’autre ?

 

Et le psalmiste m’ouvre une voie nouvelle

Avec ses psaumes de violences et de malédictions

Qui me font si peur

Cette colère qui gronde en moi,

Cette violence qui ne demande qu’à jaillir

Inutile de l’étouffer

Inutile de l’imposer aux autres

D’en blesser les autres

Cette colère

Je peux la confier à Dieu,

Je peux oser présenter devant lui

mon visage déformé de rage

Je peux oser lui parler

avec ma voix gonflée de venin

Je peux oser face à Lui

Dénoncer mes adversaires

Oser, dans le secret de a prière,

Les paroles de la maldiction

Le cri de la vengeance

Il est celui qui peut assumer ma colère

Il est celui qui peut m’en décharger et m’en délivrer.

Photo by Morgan Basham on Unsplash

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article