Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le décompte et la mémoire

Entre calendriers et couronnes, la période de l’Avent se vit comme un décompte. Or, il faut bien le dire décompter les jours avant un événement survenu il y a quelques 2000 ans est un comportement quelque peu étrange… C’est logique pour ceux qui ne voient dans Noël qu’une fête immédiate, mais l’est-ce vraiment pour nous pour qui Noël est une commémoration ?

L’Avent est aussi un temps de mémoire. Cette année, Parole pour tous nous propose une plongée dans le livre d’Isaïe et ses prophéties « de Noël » ; Mais, par notre attente, nous ne pouvons prétendre revivre l’attente juive du Messie. En effet, si ceux-ci l’attendaient, l’espéraient encore, c’était sans avoir de date précise, sans un jour marqué d’une croix sur leurs calendriers… Pourtant, il est important de nous souvenir de cette attente d’un messie juif qui n’en finissait pas de ne pas arriver : après 2000 ans, savons-nous encore attendre ce Royaume dont nous annonçons l’avènement ?

Le décompte et la mémoire nous conduisent à la préparation. Pendant l’Avent nous nous préparons à vivre Noël, non pas la naissance du Sauveur ni l’avènement du Fils, mais bien la fête de Noël. Et cette fête, en tant que chrétiens, nous la vivrons comme un temps de résistance. Résistance, bien sûr, au consumérisme ambiant. Nous nous rappellerons que Noël ne se limite pas au gueuleton, aux guirlandes et aux cadeaux. Nous vivrons nos réveillons comme des temps de vigilance. 
Résistance également au désespoir et à ceux qui voudraient que les chrétiens abandonnent Noël à cette fête païenne qu’elle semble bien être redevenue. Sans doute la période de Noël est-elle une période de grande solitude, de profond désespoir pour beaucoup, un temps où se creusent les inégalités, un temps d’oublis et de fuite en avant dans la société de consommation.
Mais nous nous souvenons que c’est à une époque de grand désespoir que Jésus de Nazareth est venu au monde, une époque de troubles où Israël était menacé dans son identité profonde, une époque où beaucoup avaient cessé d’attendre… Que notre période de l’Avent nous prépare à ce temps de résistance contre les fausses lumières de la fête, contre les vrais ténèbres du désespoir.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article
A
J'ajoute que certains athées, aussi, aimeraient bien vivre "autre chose" pendant les fêtes que cette course collective (façon lemming ?) à la grande bouffe et aux illuminations, démarrée dès le 10 novembre...Merci pour votre blog, M. Georges. (Mon impatience depuis le dernier post m'a fait prendre conscience de mon addiction...hum, il me reste à espérer que mon cher Ti'hamo viendra me sortir de ce "mauvais pas" - ;-D
Répondre