Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Tohu Bohu

Résumé des épisodes précédents : Matthieu, Ti'Amo, Micky et moi-même sommes pris dans une longue discussion qui se ramifient entre un article de Matthieu sur Totus Tuus : Ce que nous enseignent les sciences de la nature et sur miettes de théo dans La confession de foi de Calvin (qui n'en demandait sûrement pas tant)..
Thème de cette discussion  : la création ex-nihilo. Comme souvent entre nous, c'est un débat passionnés, souvent un peu rapide et réducteur...
Mais  dans une récente réponse, Matthieu me reprochait de ne pas tenir compte de l'éxégèse juive.
Coïncidence (? ) Au sommet de ma pile de livres à lire L'aujourd'hui de la création de Antoine Nouis, dans laquel l'auteur aborde de façon chrétienne les  récits de la  création mais en utilisant la tradition rabbinique.
Je trouve que les extraits qui vont suivre apportent un éclairage  intéressant et apaisant et qui nous ramène à l'essentiel...
Deux citations préliminaires

Le mot aujourd'hui est dans le titre car il est essentiel dans notre lecture. Si la dissociationentre la science et la Genèse semble un autre acquis de l'exégèse moderne, dans ce domaine aussi nous pouvons nous souvenir qu'il y a huit siècles, le Zohar, qui est le troisième grand livre du judaïsme après la Bible et le Talmud, disait : Malheur à l'homme qui vient nous déclarer que la Torah nous conte l'histoire du monde et qu'elle nous rapporte les événements des hommes dans cette même période.  Le mot Torah, ou enseignement, a une origine qui veut montrer du doigt le chemin. La Torah ne parle pas d'hier mais d'aujourd'hui, elle ne donne pas un enseignement sur le passé mais sur l'actualité. Un passage du Deutéronome commence ainsi. Aujourd'hui, Dieu t'ordonne de mettre en pratique ces lois et ces coutumes. Le commentaire s'interroge sur le mot aujourd'hui : est-ce à dire qu'avant ce texte il n'était pas nécessaire de suivre Dieu ? Voici comment il faut le comprendre : Moïse dit à Israêl : La Torah doit vous être si chère que chaque jour doit être pour vous le jour même de la révélation. Le premier chapitre de la Genèse ne nous dit pas ce qui s'est passé il y a six mille ans (selon le comptage de la Bible) ou  quinze milliards d'années (selon les estimation des scientifiques), il parle de ce qui se passe aujourd'hui. C'est aujourd'hui que Dieu sépare le jour de la nuit, le ciel de la terre et les continents des océans. Dans le rituel de Roch Hachannah qui célèbre, au commencement de l'année juive, la création du monde, l'officiant dit, au moins vingt fois dans la  journée : C'est aujourd'hui la création du monde.


Il me semble que  cette actualité est essentielle  et que nous l'avons un peu perdue de vue...

Les premiers mots de la Genèse disent  "Au commencement Dieu crée". Trois mot en hébreu. Berechit bara elohim qui dans l'ordre donnent Au commencement créa Dieu. Les commentaires rabbiniques ont posé la question : pourquoi Dieu n'apparaît il qu'en troisième position ? Pourquoi y a-t-il écrit : Au commencement créa Dieu et non : Dieu créa au commencement ? Cet ordre n'apporte-t-il pas une confusion en suggérant que c'est le commencement qui acréé Dieu ? Non, répondent ils, cet ordre est une marque d'humilité de Dieu qui ne désire pas mettre son nom au début, comme le font les rois, mais au milieu des choses. Et puis, ajoutent-ils, Dieu ne peut pas se connaître en lui-même. Nous ne pouvons l'aborder que par ce qu'il a fait.


Là, j'avoue que je me sens parfaitement en phase avec la dernière phrase...

Et enfin le coeur du débat

La parole de Dieu ne crée pas à partir du néant, elle organise le chaos et peuple la solitude. Cette constatation renvoie à une nouvelle question : Quelle est l'origine du Tohu Bohu ? Deux interprétations s'opposent.
  • Une première dit que le Tohu Bohu a été créé par Dieu dans un premier temps, dans une sorte de préliminaire à la création. Lorsque la Genèse dit : Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre, ce'est de ce tohu-bohu initial qu'il s'agit. Rachi de Troyes remarque que le verbe créer (bara) a toujours, dans la Bible, Dieu pour sujet. Il y a donc spécifique de Dieu, c'est la création ex-nihilo, à partir du néant; Dieu a commencé par créer le Tohu Bohu à partir de rien, puis il a organisé le chaos primitif en y mettant de l'ordre et en le peuplant.
  • Une seconde interprétation dit que le premier verset est une sorte de générique qui annonce le programme de toute la semaine. Il faut alors le comprendrede la façon suivante : Voici comment Dieu a créé le ciel et la terre : le premier jour il a fait cela, le deuxième... si on s'en tient à cette interprétation, le tohu bohu est antérieur à la création. Dieu n'a pas créé à partir du néant mais à partir du chaos et de la solitude.
La première position insiste sur la souveraineté de Dieu : il n'y a rien dans l'univers qui échappe à sa royauté. La seconde position présente un Dieu en lutte contre le chaos. Nous en trouvons une expression dans le livre de Job. Lorsque Dieu répond à l'homme qui s'interroge sur l'origine du mal, il lui parle de la création : Est-ce toi qui as mis des verrous à la porte de la mer ? Qui lui a dit : tu iras jusqu'ic mais tu n'iras pas au-delà. Ici s'arrêtera l'orgueil de tes flots. Dans le Genèse, le tohu bohu est un chaos aqueux. Le livre de Job prolonge cette conception en parlant d'un Dieu dont la paorle créatrice élève une digue pour ocntenir le chaos...
Ces deux conceptions ont en commun de s'opposer à la philosophie grecque. Contre la conception qui veut que le monde soit éternel, al création ex-nihilo affirme que Dieu a créé la matière. Contre la conception qui veut que Dieu soit lointain ou radicalement étranger au monde matériel, la création à partir d'un Tohu Bohu primitif affirme un Dieu qui est sans cesse en lutte contre le chaos pour que le monde puisse subsister.
Quelle que soit notre compréhension de l'orgine du tohu bohu, la création de Dieu reste une parole qui met la lumière dans la ténèbre, qui pose de l'organisation dans le chaos, et qui peuple la solitude. Aujourd'hui, toute manifestation de chaos, de ténèbre et de solitude peut-être considérée comme une dé création. (...) Elles s'apparentent à une création négative, en marche arrière. Le mal, le désordre, la ténèbre et lka solitude ne sont pas imputables à Dieu, ils viennent de l'absence de Dieu

Ce qui m'amène à reconnaître que j'ai parlé trop vite en affirmant que la création ex-nihilo ne venait pas de la Bible et qui me conforte dans une partie de ma dernière réponse à Matthieu, les deux compréhension peuvent se dire également inspirées par l'Esprit Saint dans ce qu'elles nous disent pour aujourd'hui.
Une remarque toutefois sur le texte de Nouis, il me semble qu'il y a de l'affirmation de la souveraineté de Dieu dans la notion de Tohu Bohu originel (le Tohu Bohu est maîtrisé par Dieu) et qu'il y a de la présence de Dieu dans la création ex-nihilo, Matthieu comme Ti Amo étaient d'accord pour dire que dieu reste présent dans sa création...


Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article
L
J'avoue que j'ai dû me pincer en lisant certains commentaires sur cette note ; mais je suis catholique et communiste, donc c'est normal.J'ignore si Dieu a fait preuve d'humilité en ne se mettant pas à la première place, à vrai dire je suis même persuadé que cette explication psychologique est complètement bidon, mais une chose est sûre, le rabbin qui a fourni une telle explication ne manquait pas d'orgueil pour décider de l'humeur de son Créateur à tel ou tel moment. La théologie catholique fournit une explication à cet ordonnancement de la phrase que je ne vous fournirai pas de crainte que vous ne m'accusiez de vouloir vous convertir.
Répondre
T
ouaiiiiiis, le 5e élément ! on l'a retrouvé !!!!
Répondre
M
"... option invalidée par les sciences positives, ainsi que tu le sais." :Eric t'a déjà expliqué plusieurs fois qu'il ne faut pas confondre la matière et le Tohu Bohu.
Répondre
M
... dont on ne sait pas grand chose non plus!Mais alors, que nous enseigne la Révélation?
Répondre
E
Un peu plus sur la fin que sur le début. Et surtout, tout ce qu'il y a entre les deux, comment Dieu nous fait passer de l'un à l'autre...
E
Personnellement, je ne crois pas que le tohu bohu primitif soit le monde ni que le monde soit éternel. Je ne sais pas grand chose de l'origine mais je crois qu'il y aura une fin...
Répondre