Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le poids de Moïse

Pharaon fait un rêve. Il voit une grande balance avec deux plateaux. Le plateau du bas est en or, il est grand comme un continent. Il est traversé par un fleuve qui va du Sud vers le Nord. Sur ce plateau, Pharaon voit des moissons et des moissonneurs, des soldats en armes, des cavaliers et des chars, des villes, des palais e des jardins, des temples, des monuments et des pyramides. Au milieu des pyramides est rassemblée une cour avec des princes, des conseillers, des prêtres et des devins. Sur le trône qui domine la cour, un roi siège : c’est lui. L’autre plateau de la balance est plus petit, et Pharaon ne peut voir ce qu’il y a dedans car il est tout en haut.
Dans son rêve, Pharaon voit l’autre plateau qui commence à descendre tandis que le plateau de l’Egypte se met à monter
Dans son plateau, Pharaon s’agite. Il convoque ses prêtres et ses devins pour qu’ils réagissent.  Il rassemble son armée, ses guerriers, ses cavaliers et ses chars pour qu’ils se préparent. Mais rien n’y fait, le plateau de l’Egypte continue à monter, tandis que l’autre plateau s’abaisse.
Lorsque les deux plateaux sont à la même hauteur, Pharaon voit ce qu’il contient. Il voit un homme seul dans un désert. Il a ôté ses sandales et il est en prière.
Pharaon se réveille et, au milieu de la nuit, il convoque ses conseillers pour interpréter son rêve. Comment un homme seul peut-il peser plus lourd que toute l’Egypte et ses richesses ?
D’après Edmond Fleg, cité par A ; Nouis dans L’aujourd’hui de l’Evangile



L'archéologie nous indique avec de plus en plus de certitude que la sortie d'Egypte n'a pas eu lieu, en tout cas, pas comme les Ecritures la décrivent, pas à l'époque à laquelle elles la situent.
Aujourd'hui, je vois les trésors de l'Egypte orner nos musées, je vois ses monuments devenir attraction touristique et son empire n'être qu'un décor exotique pour nos fictions.
J’entends aussi le message d’un Dieu qui libère, d’un Dieu qui entend les cris des siens et fait route avec eux, le message d ‘un Dieu qui nous appelle à l’exode. Je vois bien ce que ce message a de ridicule face aux nouveaux empires de notre époque, je vois bien que ce message est sans cesse défiguré par ceux-là même qui s’en prétendent les garants. Et pourtant, il persiste. Malgré les moqueries et les trahisons, malgré ceux qui le dénigrent et ceux qui le travestissent, il reste bien là.
Moïse, même dépouillé de sa réalité historique, pèse à mes yeux bien plus lourd que le royaume d’Egypte…
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article