Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Cars

C’était une belle défaite

J’ai beaucoup aimé Cars. Pourtant, une histoire aussi imprégnée de la culture automobile américaine, un dessin animé dont les personnages principaux sont des voitures partait avec un très sévère désavantage. Mais bon, des enfants en vacances, de bonnes critiques : autant d’incitations à y aller quand même…

Et je n’ai pas été déçu. La trame est classique : un jeune champion arrogant arrive par accident dans un petit village et les rencontres qu’il va y faire vont changer sa vie. Bien sûr c’est tout plein de bon sentiments. Mais, la solidarité n’est pas posée comme un devoir mais comme une chance donnée. Le jeune champion ne doit pas apprendre à aider les autres, il va apprendre qu’aussi fort soit-il, il a besoin de l’autre. Bref, une bonne partie du message que notre liturgie appelle "confesion du péché", pas un moment pour se reconnaître coupable mais un moment où nous osons dire que, tout seul, nous n'y arrivons pas. (tiens, ça me fait un nouveau film pour faire réfléchir les catéchumènes et sans doute une piste de sujet pour ce blog)

Et puis, mine de rien, c’est un film sportif qui prône le refus de la compétition encore plus que le fair-play… La partie nostalgique m’a un peu moins convaincu.

Au niveau technique, ce qui a le plus impressionné le profane complet que je suis, c’est la profondeur de champs, les paysages à perte de vue. Du coup la culture américaine réussit ce qu’elle sait faire de mieux : le film nous appelle à prendre la route.

Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article
V
C'est bizarre, mais ce film je ne l'ai pas "senti" dès le début : ça me disait moyen d'y aller et les bonnes critiques ne m'ont pas influencée... Finalement, j'en ressors avec l'idée de départ : bof. Et pourtant, techniquement, c'est vrai, il est très réussi. L'incitation au fair play est jolie, aussi, mais bon...
Répondre