Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Trois ans...

Il y a trois ans, les premiers articles étaient postés sur Miette de théologie... Comme cadeau d'anniversaire, j'ai droit à quelque page dans Information-Evangélisation (vous trouverez l'article ci-dessous)...
J'ai aussi droit de voir mes statistiques baisser de moitié par rapport aux chiffres annoncés dans l'article qui suit : Overblog revoit sa manière de compter...Bon ça ne change pas grand chose au fond, et puis au moins les 50 visiteurs quotidiens qui me restent n'en prennent qu'un visage plus humain...
En tout cas, au grè de l'inspiration et de la fantaisie, on va se donner une année de plus... D'accord ?


"Miettesdethéo" est né en octobre 2005, d'une part pour tester le terrain en vue de la création d'un site paroissial (les plate-forme « blog » faciles d’utilisation et gratuites me paraissaient tout à fait intéressante) d'autre part parce qu'Internet me semblait un espace idéal pour une évangélisation "réformée" : discrète mais présente, accessible et ouverte au débat. Il est plus facile pour celui qui recherche de surfer sur un site web que de pousser la porte d'un temple ou d'une étude biblique. Or,  je venais de découvrir que les blogs ne se limitaient pas aux seuls skyblogs tenu par des ados entre photo prises au téléphone portables et langage SMS mais pouvaient prendre la forme de sites tenus par des politiques, des journalistes voire des philosophes. Bref, il me semblait qu’il y avait de la place pour un pasteur…
Si le site paroissial n'a pas réellement vu le jour (je reste convaincu qu’un site paroissial ne doit pas dépendre du seul pasteur), Miettesdethéo compte, à l’heure ou j’écris ces lignes, 488 articles et 90 912  visites.... Le visiteur y trouvera des prédications et méditations, des citations et des notes de lecture, des commentaires sur l'actualité mais aussi des notes un peu trop légères, ludiques ou "ciblées" pour avoir tout à fait leur place ailleurs : relectures théologiques de film ou de jeu, coups d’humeur, carnets de voyages. Miettes de théologie reste le lieu où je peux passer de Karl Barth à Iron Man au gré de ma fantaisie…
Ma plate-forme d’accès me permet d’avoir quelques statistiques sur mes visiteurs et donc d’en savoir plus sur mes lecteurs. Les visiteurs et visiteuses sont entre 100 et 150 par jour (un visiteur n’est comptabilisé qu’une seule fois en 24 heures). Plus de 80% d’entre eux sont des habitués qui ont placé Miettesdethéo dans leurs favoris, les autres arrivent par l’intermédiaire des moteurs de recherches et, pour une toute petite minorité, par les liens placés dans certains autres sites.  Ils sont issus de France et de pays francophone (ce qui n’a rien de surprenant) D’après les commentaires que me laissent ces lecteurs, je sais qu’ils sont catholiques (plus ou moins œcuméniques), protestants, athées militants (plus ou moins ouverts) ou tout simplement en recherche. Ceux que je connais un peu ont entre 20 et 60 ans.
A la source de cette diversité, la volonté de faire de la publicité au-delà de la sphère réformée ou même chrétienne : simplement en réagissant sur quelques forums ou blogs athées ou agnostique ouverts au débat ou en indiquant l’adresse sur certains forums que je fréquente dans le cadre de mes loisirs, bref, sen donnantr au site un peu de visibilité « à l’extérieur »… Je sais également que quelques paroissiens lisent « Miettes de théo », peut-être aussi quelques collègues mais ceux-là restent silencieux et je leur en sais gré. En effet, si je n’ai rien contre le débat de théologien et l’avis de collègues, je préfère que Miettes de théo reste un espace « sur le seuil ».
Bien sûr, tenir un tel blog n’est pas tout à fait sans dangers : les commentaires sont libres et peuvent facilement entraîner le webmestre dans des débats stériles et chronophages, voire donner lieu à des messages diffamants ou racistes (mais là, le danger me semble réduit : sur 940 commentaires, j’ai été amené à en supprimer 5). Un autre danger est sans doute la tentation d’une Eglise virtuelle. Parfois un lecteur devient un correspondant régulier et cela va jusqu’à la demande d’accompagnement spirituel ce qui me semble impossible en restant sur le net.
Et bien sûr cela demande un peu d’investissement, tant au niveau du travail rédactionnel (un blog est vivant et attractif à partir du moment où il est tenu à jour de manière hebdomadaire) qu’au niveau personnel : tenir un blog, c’est sortir son témoignage du cadre souvent bienveillant de la paroisse, c’est aussi oser dire « je », être soi-même sans trop s’abriter derrière le masque institutionnel.
Il y a également des obligations : pour un pasteur, prévenir le conseil presbytéral, si le blog n’est pas anonyme me semble la moindre des choses (et je ne suis pas sûr que l’anonymat soit vraiment de l’ordre du témoignage), rappeler constamment que parler en tant que protestant, ce n’est pas parler au nom du protestantisme et surtout, garder un silence complet sur tout ce qui ressort de la dimension relationnelle en Eglise.
Mais ni ces risques, ni ces contraintes ne sont insurmontables et il me semble que le jeu en vaut la chandelle. D’abord parce qu’en tant que chrétiens, il ne nous est pas si fréquent de voir notre témoignage entendu (ou plutôt lu) par 100 à 150 personnes différentes par jour… Ensuite par ce que pour le blogueur, le travail est stimulant et enrichissant : s’obliger à coucher sa pensée par écrit, savoir que l’on sera lu et donc essayer d’être accessible aussi pour des lecteurs en dehors du sérail ne peut qu’être profitable. Et quand le public réagit, c’est encore mieux. Aussi, je rêve de voir l’Eglise Réformée prendre pied dans la « blogosphère » afin de toucher des réseaux  encore plus nombreux et d’offrir aux internautes un discours chrétien différent.
Le format blog est fait pour nous :
-    les plates-formes sont vraiment facile d’utilisation (je n’y connais absolument rien en programmation et me borne à faire du copié/collé et un minimum de mise en page)
-     un blog, c’est avant tout du texte
-    La possibilité donnée aux lecteurs de réagir permet d’entrer en débat

Bien sûr, une multiplication des blogs réformés ne serait pas sans poser de question quant à notre unité et il conviendra sans aucun doute de nous donner quelques standards de présentations voire quelques règles quant au contenu mais l’intérêt principal d’un blog c’est qu’il permet à son auteur de sortir de la sphère strictement religieuse en ouvrant son carnet à ses autres champs d’intérêts culturels, politiques, sportifs ou que sais-je encore, et ainsi de proposer un témoignage qui touche réellement l’extérieur.
Retour à l'accueil
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
À propos
Eric George

Pasteur de l'Eglise Réformée de France, amateur de jeux de société, de cinéma, de longues discussions
Voir le profil de Eric George sur le portail Overblog

Commenter cet article
S
Je rentre en France dans les semaines a venir et donc recherche des amis Chretiens a Evreux et au tour d'Evreux. Quel activiter faites-vous? Etude de Bible, groupes de prieres? Il y a maintenant 28 ans que Dieu fait parti de ma vie. J'habite pour l'instant l'Angleterre. J'espere rentrer aux environs de Noel/nouvel an chez mes parents a Prey. J'ai aussi un ami non-Chretiian et aimerai l'aider lui aussi a se convertir comme moi je l'ai fait. Alors priez pour lui avec moi. Il s'appelle Jacques. Que Dieu vous benisse tous. Sonia.
Répondre
E
<br /> Bonjour. Nous serons heureux de vous accueillir. Le plus simple pour être tenue au courant des activité de notre paroisse est de m'envoyer un e-mail avec vos coordonnées.<br /> <br /> <br />