Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La conscience

28 Février 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #les mots de la théo

En fait, il est assez théologiquement correct, ce personnage de Jiminy cricket : la conscience est le regard extérieur que Dieu (et non pas la fée bleue) nous donne d'avoir sur nous même.

Un regard sur nous même parce que notre conscience diffère de la morale en cela qu'elle ne s'applique pas à autrui. Elle nous pousse d'ailleurs parfois à agir contre la morale ambiante : agir selon sa conscience, c'est parfois agir en dépit des règles édictées par les autres...

Un regard extérieur car notre conscience ne s'embarrasse pas de compromis, d'auto-justification. Nous ne pouvons pas tricher avec elle, elle nous oblige à nous voir tels que nous sommes.

 

Un don de Dieu, parce qu'aussi intransigeante soit-elle, notre conscience n'a pas pour but de nous écraser sous la culpabilité mais de nous permettre de mesurer l'immensité de l'amour qui nous est donné. Car si Dieu nous permet de nous voir tel que nous sommes, il nous assure également de son amour, quand bien même nous ne méritons pas cet amour...

 

 Si notre coeur nous condamne, Dieu est plus grand que notre coeur et il connaît tout.

I Jean 3, 20

Partager cet article

Commenter cet article

phÚne 03/03/2006 13:44

Cher Eric George,
Nos lectures ne divergent pas, car la seule Lecture est la lecture du Coeur et c'est peut-être ici que se situe précisément notre point commun...En tout cas, il me plaît de l'entendre ainsi !...(à ce propos, s'il est vrai que j'ai beaucoup lu, ce que je dis est le fruit d'expériences vécues et s'appuie uniquement sur l'authenticité de mon témoignage...-bien sûr, nul n'est tenu d'y croire et d'ailleurs peu m'importe!...-)
Lorsque Dieu anéantit "tout ce qui nous retient loin de Lui", il ne reste que son reflet dans notre Esprit et ce reflet : c'est Lui. Nous devenons alors ivres de Sa Présence, ne faisant plus qu'Un avec la Conscience Une de l'Amour révélé; et c'est : Lumière sur Lumière...

phÚne 02/03/2006 19:33

Cher Eric George,
Je ne nie pas l'altérité, comment pourrai-je? Elle n'existe pas! Tous les Saints ont affirmé à l'unanimité : "Tout est Un!" ou bien "Autre que Dieu n'est pas!"  Toutes les religions ont leurs martyres. Toutes ces grandes Ames ont été sacrifiées parce qu'elles ont tenté de témoigner aux hommes de peu de foi leur expérience de Dieu. Que faire? Peut-être continuer à prier, tout simplement. Mais lorsque vous expérimenterez vous-même la "Visio Dei" (mais pas la version littérale, hein? La vraie Connaissance divine, celle qui vous anéantit à jamais)  vous réaliserez  l'Unité, et vous inclinerez devant cet Amour infini...
 

Eric George 02/03/2006 22:42

A mon sens, si Dieu anéantit ce qui nous retient loin de lui (et donc une bonne part de nous-même), même lors du Royaume nous restons face à lui. Ici sans doute nos lectures divergent.
Mais même sans prendre cette différence en considération, est-il si choquant de voir la conscience comme un regard objectif sur nous même, c'est à dire un moyen que Dieu nous donne de voir ce qui nous sépare encore de lui. (Même si j'ai l'impression que pour vous c'est à nous de franchir cette séparation alors que je crois très profondément que c'est lui qui a franchi la distance)

Dominique 01/03/2006 23:17

Merci pour ce billet. Je partage votre vision de la conscience comme don de Dieu.
J'ai découvert ce blog tout dernièrement et j'aime beaucoup venir vous y lire. Ça me fait grand bien.

Eric George 02/03/2006 08:45

Merci pour ce comentaire qui encourage et surtout me permet de découvrir votre propre blog. ^Bienvenue et à bientôt

phÚne 01/03/2006 19:11

Quelle étrangeté d'objectiver la conscience!?...

Eric George 02/03/2006 08:44

Objectiver me semble un mot un peu fort... Mais je conçois que cette vision toute calviniste de la conscience puisse paraître très étrange, voire étrangère, à qui nie l'alterité...