Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La mort de Dieu ?

22 Juillet 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Théolivres

"Vous avez cru tuer Dieu ? Vraiment ? Parce que votre effort technique vous permet d'aller plus vite que le son ? Parce que vous avez pu mesurer l'âge de la terre grâce à l'uranium ? Parce que vous constatez que la matière fuit entre vos appareil comme le sable entre les doigts ? Parce que vous désintégrez l'atome et que vous pouvez maintenant anéantir le monde ? Parce que vous savez maintenant que l'espace est courbe et que les méthodes de police vous permettent d'arrêter n'importe qui n'importe où ? Et, dans tout cela, dites-vous, vous n'avez rencontré Dieu nulle part ! E parce que le bien n'est pas récompensé, ni le mal puni, parce qe vous pouvez exclure Dieu de votre organisation politique, parce que les Eglises ont échoué, et se dépeuplent, parce que vous organisez le monde à votre fantaisie et que les masses vous suivent et ne croient plus en Dieu, vous dites que l'ère de religions est finie (et je suis bien d'accord !) mais vous ajoutez, par une confusion facheuse pour des cerveaux si bien organisés, que Dieu est mort.  Ma foi, comme si Dieu dépendait de votre décision. Vous dressez son acte de décès, comme vous avez dressé son acte de naissance : mais celui qui est mort, c'est celui que vous avez fabriqué et pas celui qui vous a, vous, créés. Et toute cette prodigieuse aventure, c'est bien ennuyeux, mais elle s'insère dans cette ligne de l'histoire que Dieu lui-même a tracée. Et toute votre énorme accumulation d'oeuvres et de puissance, tout cela Dieu l'assimile ; et ce que vous avez fait contre Lui, Dieu ne le supprime pas,Il se borne a y être pésent. Dieu ne lutte pas contre l'homme. Il ne cherche pas à lui enlever ses conquêtes. Bien au contraire, Dieu accepte ses conquêtes. Il entre dans le jeu que croit mener l'homme, Il suit patiemment les règles que l'homme se fixe, et Il marche dans les sentiers que l'hommes s'ouvre. C'est déjà ce que veut dire la simple rédaction de la Bible. Dieu n'a pas pris pour se révéler une forme originale. Non, il a exprimé sa révélation dans les formes, selon les modes que l'homme inventiat pour ses propres affaires. "

J. Ellul. . Sans feu ni lieu.

Un texte sans doute un peu dépassé en ce qui concerne l'échec du religieux et  le triomphe de l'athéisme mais qui garde tout son intérêt...

Partager cet article

Commenter cet article

Lioda 25/07/2006 10:09

La forme personnelle et intellectuelle du Dieu est mort, il ne reste plus qu'à le voir tel qu'il est dans sa nature propre au-delà de nos conceptions...Je paraphrase un peu Maître Eckhart juste pour rappeler que cette idée n'est pas neuve, et qu'elle est même le fondement de beaucoup de démarches mystiques / théologiques depuis plusieurs siècles. Car toute parole de Dieu est vivante, elle est toujours d'actualité.Le seul obstacle est que le mot "Dieu" a été énormément galvaudé, et recouvert d'une couche crasseuses de connotations péjoratives. Et c'est principalement de là que vient l'abandon de Dieu que l'on voit se généraliser de nos jours.Et de part mon expérience personnelle, je pense qu'il n'y a pas meilleur méthode que d'être athé et de rejetter toute chose de la religion pour retrouver la source vivante du message obscurcie par des traditions impitoyables et une culture populaire avide de sensationnel.

Eric George 26/07/2006 08:31

Sur la nécessité de rejet des images sclérosées du religieux et des traditions, je suis tout à fait d'accord,. En revanche je ne pense pas que cela signifie être athée, au contraire, j'ai l'impression que la plupart des athées n'ont que l'image de Dieu que véhiculent les religions sous leurs pires aspect et que c'est pour cela qu'ils le rejettent.
Ceci dit, Kant suit Maître Eckhart pour nous rappeler que nous ne verrons jamais Dieu au delà de nos conceptions, la foi est toujours une affaire de relation. C'est pourquoi je pense que nous avons besoin d'une base : la Bible comme ensemble de témoignages et de lieux où nous pouvons confronter nos conceptions à celle des autres : les Eglises. Sans quoi, loin de nous approcher d'une parole vivante de Dieu, nous nous contenterons de remplacer les vieux dogmes figés par de nouveaux qui seront tout autant figés...

Anna 23/07/2006 10:12

Certains se désolent de l'évolution vers une société "sans Dieu", dite athée. Dieu est pourtant loin d'être mort.  Simplement, il a quitté la sphère politique afin que croyants (de toute croyance) et non croyants puissent vivre ensemble dans une société désormais pluraliste. C\\\'est tout.
Bien que tenant un blog athée, je ne prétend pas à un triomphe universel de l'athéisme. Ce qui m'intéresse davantage, c'est la  condition des athées qui est fonction des liens entre politique et religion.

Eric George 23/07/2006 17:28

Je ne pense pas qu'Ellul ait jamais été du côté de ceux qui se désolent d'une société "athée" (pas plus que je ne le suis d'ailleurs)  Et puis il faut dire que ce texte a été écrit entre 1947 et 1951, il était donc un peu tôt pour parler d'un retour du religieux...
Je sais bien que vous ne faite pas partie des athées prosélytes et j'ai l'impression que nous menons à certains égard un combat commun pour la liberté d'expression. Seulement, là ou vous voyez les droits des athées menacés ou bafoués par les religieux, je vois, moi, une laïcité qui se vit de plus en plus comme un refus de liberté d'expression aux différentes religions. (à une époque j'avais écrit ça : http://miettesdetheo.over-blog.com/article-1214705.html )
Question de sensibilité très certainement.
Au plaisir de vous lire