Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans morale ?

19 Janvier 2006 , Rédigé par Eric George Publié dans #Réponses

Je n'étais pas vraiment satisfait de ma réponse au commentaire de Krka sur ma note  un évangile a-moral mais je viens de trouver dans La subversion du christianisme (que j'étudie avec un groupe de paroissiens) un passage où Jacques Ellul exprime, bien mieux que moi, ce que je voulais dire...

 

On en arrive alors à cette situation étonnante, qui a duré environ quinze siècles et qui commence tout juste maintenant à être mise en question : en définitive on demande à l'homme de se comporter comme s'il était chrétien en vérité, alors qu'il ne l'est vraisemblablement pas. C'est tout l'inverse de la Révélation biblique : il y a reconnaissance du Dieu révélé, foi dans son amour, acceptation de sa volonté et à partir de là recherche d'une façon de vivre qui réponde à l'amour de Dieu et à cette volonté. Mais il n'y a nulle part formulation d'une morale "chrétienne" indépendante de la foi. Il n'y a pas de morale universelle décrite dans la Bible. Il y a un appel à la conversion, et à partir de là, volonté de vivre en accord avec Dieu. Or constamment dans ce qui va devenir la chrétienté, on vise à obtenir des conduites objectives sans références à la vie spirituelle, sans reconnaissance du Dieu de Jésus-Christ. Lorsqu'on s'paercevra de cette énormité, on procèdera à la construction intellectuelle de l'identité entre la "morale chrétienne" et la morale naturelle. Mais ceci est l'extrême pointe de la perversion de la Révélation.

J. ELLUL : La subversion du christianisme. Ed La table ronde. 2001

Partager cet article

Commenter cet article