Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

20 minutes avec Dieu

4 Novembre 2005 , Rédigé par Eric George Publié dans #Présentation

Qui fait quoi ? Aujourd’hui, comme souvent, Madian lit la Bible, Amos, lui, préfère dire la prière de louange. Yaël se munit de feutres et des pages à colorier du livret, elle ne relèvera la tête que pendant les chants et le notre père qu’elle connaît déjà « presque par cœur ». Et voilà, le « petit culte » commence… 20 minutes avec Dieu, a priori, rien de très long. Et pourtant, elles ne sont pas toujours faciles à trouver ces 20 minutes pour être ensembles.

Nous étions un peu inquiets au début mais les enfants acceptent volontiers d’interrompre leurs jeux et lectures pour ce petit moment hebdomadaire de prière et de lecture de la bible, plus facilement peut-être que Laurence et moi ne nous sortons de nos préoccupations d’adultes… Sans doute sont-ils heureux de s’associer un peu au travail de papa. Heureux de partager avec nous un aspect de notre vie qu’ils savent important.

Bien sûr, des questions demeurent : ne nous reprocheront-ils pas, plus tard, d’avoir voulu leur bourrer le crâne ? Ne prenons-nous pas le risque de provoquer ensuite un rejet ? Eh bien nous verrons bien. J’espère juste que nous saurons laisser une place à leurs questions et à leurs révoltes ; après tout, elles sont salutaires pour la foi, les question et les révoltes… Et puis nous saurons aussi leur dire que l’idée n’était pas d’imposer, ni de bourrer le crâne mais juste de témoigner et de partager… Et puis, n’est ce pas inévitable que des enfants fassent des reproches à leurs parents, plus tard ? ;)

En attendant, elles sont bonnes ces 20 minutes ensembles, avec Dieu…

 

20 minutes avec Dieu qu’est ce que c’est ? C’est ici

Partager cet article

Commenter cet article

Eric 21/11/2005 08:22

Je te rejoins entièrement sur la necessité d'une séparation entre Eglise et état. Même mon coup d'humeur sur la laïcité n'est pas un plaidoyer contre la laïcité mais au contraire une volonté de laïcité...

camcom 21/11/2005 04:49

Effectivement, ton contre-exemple est plutôt réjouissant, de mon point de vue d'agnostique (donc d'athée en pratique), et en tout cas potentiellement convaincant.

Je pense ceci dit que l'éducation laisse une bonne part de liberté... lorsqu'elle n'est pas seulement faite d'éducation chrétienne/catholique. Ceux qui sont élevés dans une famille catholique en France subissent malgré tout l'influence de la sécularisation française, pour faire court -- comme, peut-être, tes frères.
Cet effet environnemental marche aussi dans le sens inverse: par exemple mes parents avaient choisi de ne pas me baptiser, mais comme j'ai grandi dans une banlieue très bourgeoise, mes potes à l'école allaient quasiment tous au catéchisme. Petit, j'avais l'impression que le cathé devait être un truc sympa et j'étais prêt à croire en dieu.

Mais si tu considères les Etats Unis d'Amérique, pour prendre l'exemple d'une démocratie non religieuse, tu verras que les individus ont beaucoup plus de mal à sortir du schéma de pensée chrétien, omniprésent; et encore moins de l'intuition monothéiste, plus généralement. Là, l'éducation (dans son ensemble, i.e. pas seulement familiale) ne laisse clairement que très peu de liberté: la foi est (presque) partout.

Eric 20/11/2005 20:41

J'ai bien compris ce que tu voulais dire et je persiste, j'ai été, ainsi que mes deux frères, élevé dans une famille catholique, je suis pasteur protestant et mes frères sont agnostique et athée. Je vois la plupart des jeunes que je croise au caté s'éloigner de l'église une fois que le caté est termine, donc je me dis que l'"éducation" qu'on donne au jeune laisse quand même une grande part de liberté et je m'en réjouis...

Eric George 20/11/2005 20:43

Ceci dit, la question reste bien sûr posée... Comme elle se pose pour toute éducation...

camcom 19/11/2005 02:47

...je soulignais juste le fait que si tu inculques un discours dès l'enfance, le fait qu'il n'y ait pas rebellion plus tard ne te renseigne pas beaucoup sur le fait que ce que tu as inculqué est vrai ou pas, existe ou non; bref, si ce n'est pas simplement du bourrage de crâne (qui peut échouer, oui; heureusement...)

Prenons un exemple plus tranché: si tu inculques à des enfants que les Noirs sont des sous-hommes, le fait que ceux-ci y croient encore à l'âge adulte ne confirme pas la croyance en question (là-dessus on sera facilement d'accord!). Par contre, le fait qu'ils se rebellent suggère qu'ils ont trouvé de quoi se libérer du préjugé (préjugé au sens fort), i.e. de quoi infirmer le préjugé.

Plus trivialement: on a appris à un ami quand il était petit qu'au fond des bananes, il y avait des fourmis. C'est idiot n'est-ce-pas? Reste qu'il est toujours méfiant vis-à-vis des bananes, aujourd'hui, à 30 ans. Ce cas tout bête et assez fondamental est facilement transposable à d'autres types de croyances!

Eric 18/11/2005 08:16

Euh, je ne suis pas sûr qu'on parle de la même chose... En tout cas, si j'en crois le nombres de jeunes qui quittent l'Eglise après leur catéchisme, je me dis que question bourrage de crâne, on est assez mauvais... Tant mieux !