Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les empêchements

22 Mars 2007 , Rédigé par Eric George Publié dans #Petite théologie pas très sérieuse

Qu’est ce qui empêche que je sois baptisé ?
Qu’est ce qui empêche que cette bonne nouvelle d’un Dieu qui nous aime et nous rejoint, soit pour moi aussi ? Qu’est ce qui empêche que je connaisse ce changement radical de perspectives ? Qu’est ce qui empêche, que je sois, moi aussi, reconnu comme membre de la communauté ?
Qu’est ce qui empêche que je sois baptisé ?
Et il s’y connaît en empêchement, celui qui pose cette question. Étranger, peut-être prosélyte, au moins craignant Dieu, son statut d’eunuque lui interdit de toute façon l’accès au Temple. Il sait donc bien à quel point il est difficile d’accéder à ce Dieu sans montrer « patte blanche », il sait bien à quel point les critères des religions sont stricts : relier à Dieu, peut-être mais présente tes papiers d’abord… Il se méfie, l’eunuque, il sait bien qu’après les beaux discours viennent les exigence, que l’Autre monde dont parle les religions prône l’immigration choisie…
Qu’est ce qui empêche que je sois baptisé ?
Et la réponse tombe, aussi limpide que les eaux du baptême. Rien (même si des témoins occidentaux insèrent ici une déclaration de foi). Philippe ne pose aucune exigence, aucune condition. Le baptême est demandé, le baptême est reçu. L’accueil est inconditionnel. C’est là, le cœur de l’Évangile :  tel que tu es, tu es reçu…
Qu’est ce qui empêche que je sois baptisé ?
En tant qu’Église, cette question nous interpelle. Nous sommes devenus avares de baptême, jaloux de la Bonne Nouvelle. Annoncer l’Évangile, certes ! Mais à condition qu’ils comprennent, à condition qu’ils le vivent, à condition qu’ils en soient dignes. Annoncer l’Évangile, bien sûr ! Mais pas à n’importe qui…

Seigneur, pardonne à ton Église d’avoir reconstruit remparts et chausse-trappes là où tu avais fait place nette ! Pardonne-nous d’avoir transformé le libre accès en parcours du combattant ! Délivre-nous de notre volonté de tri, de nos critères de sélection, replace nous dans l’audace de l’accueil sans réserve.Fais taire en nos Eglises tout ce qui empêche l'accueil de nos frères et soeurs.
Que plus rien n’empêche celui qui veut être reçu et reconnu…

Amen

D'après Actes des apôtres, VIII, 36 à 40


Partager cet article

Commenter cet article

Miky 31/03/2007 19:58

Salut Eric,Ma question vise l'efficacité du baptême et la question de la foi, qui semble normalement être sa conséquence naturelle. Le baptême est un des deux sacrements reconnus par le protestantisme. Cela veut dire, me semble-t-il, qu'il est supposé changer qqch en l'être humain, dans sa relation à Dieu, non ? Sinon, pourquoi tant insister, chez les chrétiens, sur l'importance du baptême ? Ce texte en tout cas a l'air de prendre le baptême très au sérieux : http://www.protestants.org/faq/vie_ecl/htm/bapteme.htmIl est dit aussi que la réponse de la foi peut se faire tard. Certes, pour autant, tu es d'accord avec moi que de nombreuses personnes baptisés sont mortes athées. Donc dans leur cas, leur baptême a été tout bonnement inefficace...Amicalement,Miky

Eric George 01/04/2007 08:03

Je me demande Micky si tu n'as pas mal compris le sens de l'article que tu cites. Je n'ai pas l'impression qu'il parle de l'efficacité du baptême. Il n'y est dit nulle part que le baptême suscite la foi ou fasse le chrétien. Bien au contraire, le baptême est signe, c'est à dire qu'il dit quelque chose. C'est un geste à travers lequel nous affirmons l'amour gratuit de Dieu.Bien sûr, lors d'un baptême d'enfant, nous disons que nous espérons que l'enfant croira un jour en cet amour et nous el demandons dans nos prières. Mais en aucun cas, nous n'affirmons que grâce au baptême le baptisé ressentira l'amour de Dieu dans sa vie et encore moins qu'un non-baptisé ne le ressentira jamais. En fait, certaines communautés protestantes refusent le baptême d'enfants parce qu'ils établissent même la chronologie inverse, le baptême doit suivre la conversion.Pour ma part, sans m'opposer au baptême d'adulte, je suis très attaché à l'idée majeure du baptême d'un enfant : Dieu nous aime avant que nous ne le connaissions.Bref, tu as raison de dire que les chrétiens sont très attachés au baptême car celui ci dit le Salut, ou l'amour de Dieu et (dans le cas d'un baptême d'adulte) la conversion mais en aucun cas il ne la provoque...Enfin, tu sais pour des gens qui croient en la résurrection, la mort n'empêche pas une "réponse tardive"

Miky 24/03/2007 21:41

Et qu'est-ce qui empêche que, tout baptisé que je suis, je ne sente pas la présence de ton Dieu ?

Eric George 26/03/2007 10:51

Désolé Micky, c'est assez hors sujet comme commentaire, non ? A partir de l'histoire de l'eunuque éthiopien, je m'interroge sur la frilosité de nos communauté à l'accueil. De plus il m'est difficile de te répondre ne sachant pas si ton commentaire vise l'efficacité du baptême, ou simplement la question de la foi qui n'est pas donnée à tous.Enfin, je me demande si tu n'idéalise pas quelque peu ce que peut signifier "sentir la présence de Dieu "...Bref, je me ferais un plaisir de rentrer dans la discussion sur ce sujet, mais il faudra préciser un peu la question.A bientôt ;o)