Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Eclaircie et illumination

27 Février 2010 , Rédigé par Eric George Publié dans #Humeurs

C’est dans la lecture de la bible et dans son étude que je vis ma spiritualité. Plus encore que dans mes temps de prière, c’est là, que je sens et que je vis la présence de Dieu dans ma vie.

Ces jours-ci, je vis des jours de tempête, jours de frustrations et de colère. Rien à voir avec mon ministère pastoral, rien de véritablement grave, un bête souci administratif. Sans doute plus tard, traverserai-je de vraie tempête et percevrai-je que ce n’était rien de plus qu’un petit grain, un peu de houle

Mais cet appel à la raison n’y fait rien, je suis furieux, frustré, triste, rageur. Cela me prend de la disponibilité et de l’énergie, cela empiète sur mon ministère comme sur ma vie familiale. Pour pas grand-chose.

Et puis, hier en plein milieu d’une étude biblique, une éclaircie, un sentiment de paix. Je n’ai rien oublié du problème que nous traversons, je l’ai simplement vu avec des yeux neufs, des yeux de liberté. J’ai vu le positif de la situation, j’ai pu la relativiser et surtout, surtout, alors que la  ne s’agissait plus de vaincre ou de prendre une revanche, il s’agissait d’agir librement, dans l’amour.

Le problème reste posé. On verra le moment venu quelle en sera l’issue (rien d’insurmontable de toute façon). Et pour tout dire, en moi continue la lutte entre la rage et l’approche aimante et confiante, entre le péché et la libération, un combat très concret : continuer à éplucher un dossier, en quête de failles, d’éléments qui m’assurent que la loi est pour nous, ou sortir de cette spirale de colère, cesser de ruminer, avoir des lectures, des échanges, des pensées qui me nourrissent au lieu de me blesser… Le choix devrait être tellement évident et il est si dur,  au dessus de mes forces en tout cas.

Et malgré ce combat, malgré ma faiblesse, malgré ces chaînes de colère qui continuent à peser, je sais déjà que mon étude d’hier ne m’a pas offert une oasis, une brève respiration avant de retourner dans le chaos du réel, encore moins une évasion (quand je veux m’évader, je prend une bédé (et c’est pas spécialement efficace)). Je sais déjà que c’est le contraire, la vérité de ma vie n’est pas dans la tempête que nous traversons, elle est dans la paix qui m’est donnée.

La Bible ne m’a pas fait oublier le problème, elle ne m’a pas donné la solution, elle a simplement changé mon regard. Non, pas au passé. Elle change mon regard.

Partager cet article

Commenter cet article